• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : nouveaux excès pour les automobilistes gardois

Les forces de l'ordre organise des contrôles de vitesse sur une route fréquentée de Jonquières-Saint-Vincent. / février 2018. / © L. Thelu / France 3 LR
Les forces de l'ordre organise des contrôles de vitesse sur une route fréquentée de Jonquières-Saint-Vincent. / février 2018. / © L. Thelu / France 3 LR

Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », de nombreux radars sont dégradés et hors d’usage. Quelles sont les conséquences sur les routes et sur la conduite des automobilistes du Gard ?

Par Olivia Boisson


A Jonquières-Saint-Vincent, l’adjudant Nicolas Fournier de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière contrôle la vitesse des automobilistes sur une route très fréquentée. Le radar fixe est pourtant intact et pourtant, les excès de vitesse sont courants.

Cela rend l’accident plus grave et de ce fait, les conséquences corporelles sont plus lourdes.


Radars incendiés, dégradés et bâchés


Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », de nombreux radars sont incendiés, dégradés, bâchés.

Fin 2018, dans le Gard, les accidents ont augmenté : 8 personnes sont mortes sur les routes du département contre 3 en 2017.


Un « relâchement » des automobilistes gardois


Les forces de l’ordre l’ont remarqué : les automobilistes se sont « relâchés » en fin d’année. Mais pas seulement en ce qui concerne la vitesse.

Cela concerne aussi les infractions comme la conduite sous stupéfiants, conduite en alcoolémie, les franchissements de ligne continue. En fait c’est peut-être un relâchement général.

Selon le ministère de l'Intérieur, les excès de vitesse ont augmenté de plus de 200% là où les radars ont été bâchés. Mais la mortalité sur les routes, elle, a baissé en 2018.

Reportage de P. Sauthier, L. Thelu et F. Pele.

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus