Plage du Grau-du-Roi : un premier bain de l'année sauvé des restrictions Covid par les réseaux sociaux

Le Rotary Club de la baie d'Aigues-Mortes ne voulait pas renoncer à son traditionnel bain du Nouvel An malgré l'épidémie de Covid. Impossible de rassembler cette année des centaines de baigneurs, alors l'association leur a demandé de poster leurs selfies de baignade sur internet. Appel entendu.

Le bain du Nouvel An virtuel du Rotary club de la Baie d'Aigues-Mortes
Le bain du Nouvel An virtuel du Rotary club de la Baie d'Aigues-Mortes © Victor Bachtik, France 3 Occitanie

Depuis son lancement il y a 6 ans, le bain du Nouvel An du Rotary club de la baie d'Aigues-Mortes (Gard) est devenu une institution qui attire chaque année plusieurs centaines de baigneurs. Mais cette fois, Covid oblige, pas question de rassembler autant de monde sans distanciation sociale sur la plage du Grau-du-Roi.

Baignades partagées en ligne

Mais il était impensable pour les organisateurs de ne pas respecter la tradition. Alors ils ont eu l'idée de demander aux internautes de participer autrement, en faisant des selfies de leurs baignades individuelles.

Ces photos sont ensuite relayées par le Rotary club via ses réseaux sociaux, comme l'explique Cyril Larouzière, le fondateur de l'événement :

Ils peuvent se baigner et se photographier où ils veulent : à la plage, dans leur baignoire, sous la douche, à Lyon dans un appartement, pourvu qu'il y ait un maximum de participants. On a même un plombier du Grau-du-Roi qui s'est baigné dans une baignoire... installée sur la plage ! Le message, c'est de se dire que malgré la Covid et les problèmes, on peut continuer avec humour à organiser ce type d'événement.

Cyril Larouzière, fondateur de l'événement

Sur la plage du Grau-du-Roi, ce 1er janvier 2021, quelques courageux ont ainsi répondu à l'appel de la Grande Bleue, "fraîchement bonne" pour Philoména et "plus froide que l'an dernier" pour Hakim, deux habitués de ce plongeon hivernal.

Un bain pour financer la plage handisport

Pour l'association, le maintien du bain du Nouvel An était capital, car il est une manière pour elle de faire la promotion d'une action caritative qui lui tient à coeur : l'entretien de la plage handisport du Grau-du-Roi.
Il s'agit de sensibiliser les donateurs pour en financer l'équipement, notamment l'achat de tires-à-l'eau pour permettre la baignade des personnes en situation de handicap.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral mer natation sport tradition vie associative société solidarité insolite réseaux sociaux internet handicap