VIDEO. Destruction d'une cheminée géante dans le Gard : le dynamitage, à moitié réussi, vu du ciel en drone

durée de la vidéo : 00h00mn23s
Effondrement partiel de la cheminée d'Aramon. Crédit : Zénith Photo. ©Zénith Photo

Un vidéaste a filmé depuis le ciel l'effondrement partiel de la cheminée d'Aramon dans le Gard ce mercredi 7 juin. L'édifice a été dynamité mais seule le haut est tombé suite à un incident technique. Les images capturées grâce à un drone n'en sont pas moins spectaculaires.

C'est une partie du patrimoine industriel du Gard qui est partie en fumée, ce mercredi 7 juin. La cheminée géante du site EDF d'Aramon a été dynamité. Seule une partie de l'ouvrage a pu être détruite suite à un incident technique. L'opération a été filmée du ciel par un vidéaste équipé d'un drone. Voici ses images. (Crédit : © Zenith Photo).

durée de la vidéo : 00h00mn23s
Effondrement partiel de la cheminée d'Aramon. Crédit : Zénith Photo. ©Zénith Photo

La cheminée géante, haute de 250 mètres, appartenait à la centrale thermique EDF d'Aramon, dans le Gard. Elle n'était plus utilisée depuis 2016. 

L'opération de dynamitage prévue ce mercredi matin à partir de 10h30 n'a pas permis de faire effondrer totalement l'ouvrage. Suite à un incident technique, seule la partie haute de la cheminée est tombée à terre. 

"Le périmètre reste bouclé pour assurer la sécurité des biens et des personnes, des expertises techniques sont en cours pour déterminer dans quelles mesures l'opération pourrait reprendre ou pas et quelles sont les causes explicatives" a réagi Chloé Demeulenaere, sous-préfette du Gard sur Twitter. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité