Amputé d'une main, un jeune Gersois accuse le retard des secours

En mars dernier, Antonin Bridard, 19 ans, est victime d'un grave accident du travail dans une ébénisterie de Beaumont dans le Gers. Sa main est sectionnée par une machine de découpe de bois. Il arrivera aux urgences de l'hôpital Purpan de Toulouse près de 4 heures après le drame. 

Antonin Bridard veut comprendre ce qu'il s'est passé ce jour de mars 2018 où il a été victime d'un terrible accident du travail dans un atelier d'ébénisterie à Beaumont dans le Gers. Alors qu'il fait une mauvaise manipulation, sa main gauche est sectionnée.

Rapidement, les sapeurs pompiers de Condom arrivent sur place. Puis les médecins du SAMU du Gers prennent le relai. Même si ses souvenirs sont flous, Antonin attend très longtemps et entend parler d'évacuation par la route, puis en hélicoptère, de conditions météo défavorables... Mais le temps presse. 

Finalement, les secours prennent la route et n'arriveront au CHU Purpan de Toulouse qu'à midi, soit près de 4 heures après l'accident. Alors qu'en hélicoptère le trajet aurait duré 30 minutes et par la route, seulement 1 heure 30. Les doigts sectionnés commençent à se nécroser, le chirurgien n'a donc pas pu lui sauver sa main. 

Aujourd'hui, il n'a plus qu'un doigt et demi à la main gauche


''On ne m'a laissé aucune chance de sauver ma main. J'ai perdu une main mais d'autres y perdront plus que ça... la vie sûrement''. Antonin Bridard exige des réponses pour comprendre les responsabilités de chacun. Le jeune homme a décidé de porter plainte, soutenu dans son combat par la ligue des droits de l'homme du Gers. 

Un cas qui pose, encore une fois, la question de la prise en charge des secours dans ce département rural.
L'Agence Régionale de santé a ouvert une enquête pour identifier les dysfonctionnements. 

Regardez le témoignage d'Anonin Bridard recueillis par France 3 Occitanie :

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité