Auch : l'arboriste-grimpeur Thomas Brail et des riverains au secours de 10 platanes

Dix platanes sauvés de l'abattage : à Auch dans le Gers, ce jeudi matin, l'arboriste-grimpeur Thomas Brail aidé de riverains de la rue de l'Egalité est venu au secours de ces 10 arbres, qui devaient céder la place à un projet de rénovation de la voirie. Le dialogue avec le maire a été fructueux.

Il s'est fait connaître l'an dernier, d'abord à Mazamet (Tarn), puis à Condom (Gers) et enfin devant le ministère de la transition écologique à Paris, en grimpant dans les arbres et en s'y installant plusieurs jours pour dénoncer leur abattage : Thomas Brail est à nouveau passé à l'action ce jeudi matin à Auch (Gers) pour la défense de 10 platanes.
Ces arbres centenaires, plantés le long de la "rue de l'Egalité", devaient être abattus dans le cadre d'un projet de la mairie pour la rénovation de la voirie.

Le dialogue avant l'abattage

Une quinzaine de riverains se sont inquiétés de cet abattage, qui ne leur a été annoncé qu'il y a quelques jours : ils estiment qu'il n'y a pas eu de dialogue en amont, et souhaitent la recherche d'autres solutions. Ce mercredi, une pétition en ce sens, signée par une trentaine d'habitants, avait été déposée à l’hôtel de ville.
Dès 8 heures ce jeudi matin, Thomas Brail a rejoint sur place les membres du collectif pour faire barrage à l'opération d'abattage qui devait débuter.
Christian Laprébende - réélu maire (DG) dès le premier tour en mars dernier - est venu à leur rencontre et le dialogue a pu s'instaurer :

ces platanes ne sont pas atteints par la maladie du chancre coloré : ils peuvent vivre encore 100 ou 200 ans. Le maire a accepté de lancer une "consultation citoyenne" : on peut trouver des solutions pour conserver ces platanes. Je pense que l'issue leur sera bénéfique

raconte le militant écologiste après cette rencontre.
Le créateur du groupe national de surveillance des arbres (GNSA) a apprécié l'esprit d'ouverture dans lequel ce dialogue a pu être mené avec le premier magistrat de la ville d'Auch. Il a rappelé que les platanes étaient une espèce d'arbres protégée par le code de l'environnement : il faut normalement prendre un arrêté municipal et le publier un mois avant la date prévue pour leur abattage.

Faciliter la circulation des PMR

La rue de l'Egalité a certes besoin d'une rénovation, notamment pour permettre la bonne circulation des "personnes à mobilité réduite" (PMR) : Thomas Brail et le collectif des riverains estiment cependant qu'il est possible de trouver des solutions d'aménagement qui respectent ces alignements de platanes.
Ils resteront mobilisés en attendant le lancement de la "consultation citoyenne" annoncée par le maire de la ville Christian Laprébende. 
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité