Le chien meurt après avoir bu l'eau d'un lac du Gers, la préfecture y interdit la baignade

Jeudi 30 juillet au soir, un chien est décédé après s’être abreuvé de l’eau du lac de Thoux Saint Cricq (Gers). La préfecture a décidé d'interdire toutes activités nautiques et la baignade sur le plan d'eau.

Le Lac de Thoux Saint-Cricq dans le Gers
Le Lac de Thoux Saint-Cricq dans le Gers © Capture d'écran Google Maps
Le chien est décédé jeudi soir. Il venait de s'abreuver de l’eau du lac de Thoux Saint Cricq, situé sur la commune d'Encausse (Gers). Le rapport du vétérinaire a soulevé une interrogation : est ce que l'animal de compagnie serait mort d'une cyanobactérie, ces micro-algues d’eau douce qui peuvent représenter un risque sanitaire à la fois pour les animaux et pour les hommes ?

Afin de lever le doute, des analyses de l'eau sont en cours. Le temps d'y voir plus clair, la préfecture du Gers a décidé d'interdire toutes activités nautiques, la baignade et la promenade de son chien sur les berges de ce plan d'eau très fréquenté. 
Voir cette publication sur Instagram

I believe I can fly ... 🎶 En souvenir des vacances toulousaines 🏄🏻‍♀️ #aweekago #paddle #holidays #friends #family #gopro #instagopro #girl #frenchgirl #Thoux #Toulouse #chute #nature #landscape #lac #summer 📷 : @maximelhuilier

Une publication partagée par Fanny (@fanny_nyny) le

C'est le principe de précaution qui a prévalu ici. Aucun épisode de développement de cyanobactéries n’a été rapporté dans ce lac au cours des derniers mois.
Des arrêtés municipaux sont pris par plusieurs communes afin de rappeler ces interdictions. Le site de baignade du plan d’eau n’était pas ouvert à la baignade cette année en raison des
protocoles sanitaires imposés par la crise COVID-19. La piscine du camping du lac reste autorisée et ne présente pas de risque pour la santé.

Appelées également algues bleues, les cyanobactéries sont capables de produire des toxines. 
C’est lorsqu’elles prolifèrent qu'elles sont dangereuses. Lors de baignades ou d’activités nautiques, les cyanobactéries sont en contact avec la peau. Elles peuvent provoquer chez l’homme, des conjonctivites, des irritations de la gorge et des oreilles, des maux de tête, des diarrhées, de la fatigue et des vertiges.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter