Gers : la culture est invitée à s'exprimer dans les centres de vaccination

Les centres de vaccination du Gers deviennent des lieux de créations artistiques. Une initiative du Conseil départemental du Gers en collaboration avec les municipalités, pour offrir un lieu d'expression aux artistes et une animation culturelle aux personnes venues se faire vacciner.

Une représentation de la Compagnie Carré Blanc dans un gymnase gersois transformé en centre de vaccination.
Une représentation de la Compagnie Carré Blanc dans un gymnase gersois transformé en centre de vaccination. © Conseil départemental du Gers

Le temps de la vaccination n'est pas forcément agréable, alors pourquoi pas en faire un moment divertissant pour les personnes présentes et un moment d'expression artistique ?

Le Conseil départemental du Gers a eu l'idée d'inviter les artistes à occuper le silence et l'espace, durant l'attente, après une injection contre le Covid-19.

Puisque les lieux de culture restent fermés, le département du Gers souhaite que les centres de vaccination deviennent aussi des lieux de culture où les artistes pourront s'exprimer.

Philippe Martin - Président du Conseil départemental du Gers

Les douze centres de vaccination du Gers (32) reçoivent depuis le début de la campagne en mars, les artistes de l'ADDA (Agence Départementale du Développement des Arts) privés de scène depuis de nombreux mois.

Du théatre, des musiciens (bassistes, accordéonistes, violoncellistes, guitaristes), des danseurs, des projections video ou encore des marionnettistes. Tous les Arts vivants sont représentés.

 

Gers : la culture est invitée à s'exprimer dans les centres de vaccination ©Conseil Départemental du Gers

Les compagnies ont adapté leur performance aux lieux et à l'espace disponible à condition de ne pas déranger le processus de vaccination.

Une expérience visuelle et acoustique

Patrick Fanton est maire de Mirande et également médecin à la retraite. Tous les mardi, il prête main forte au personnel médical du centre de vaccination de sa commune. La salle André Baudran reçoit depuis son ouverture fin avril, près de 700 personnes chaque mardi.

Des artistes qui retrouvent le public

Il a accepté les animations artistiques à condition qu'elles ne perturbent pas les conversations entre le personnel médical et les patients. Ainsi deux guitaristes se sont produits face à public un peu particulier, mais attentif.

Pascal Thibaut et Thomas Laburre forment l'ensemble musical des "Doigts Nylon" et flirtent avec la rumba gitane et sévillane. Une animation sonore appréciée de ce public de passage. Pour les musiciens privés de scène, c'est un retour devant un auditoire bien réel.

D'autres manifestations auront lieu dans les différents centres de vaccination gersois durant le mois de mai. Retrouvez ici les villes où se tiendront ces performances.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société culture vaccins - covid-19