Polémique. Rachat du château de d'Artagnan : des élus en appellent à l'Etat pour que ce "patrimoine devienne un bien public"

Des élus gersois ont signé une tribune contre le rachat du château de Castelmore par un PDG d'Auchan Retail. Un rassemblement est prévu à midi à Lupiac dans le Gers le samedi 20 janvier 2024 pour dénoncer le probable rachat de ce bâtiment par le PDG d'Auchan Retail.

Le feuilleton continue au sujet du château de Castelmore, où est né d'Artagnan, à Lupiac dans le Gers. Les élus locaux aimeraient garder ce lieu de mémoire et d'histoire consacré au héros rendu célèbre par Alexandre Dumas.

Dans une tribune, les élus s'opposent au rachat du château par le PDG d'Auchan Retail. Ils proposent un rassemblement samedi 20 janvier à Lupiac pour le projet de rachat public du Chateau de Castelmore.

Les premiers signataires de la tribune :

  • Jean-René Cazeneuve et David Taupiac, Députés du Gers

  • Alain Duffourg, Sénateur du Gers

  • Muriel Abadie, Vice-présidente de la Région Occitanie en charge du Tourisme

  • Philippe Dupouy, Président du Conseil Départemental du Gers

  • Barbara Neto , présidente de la Communauté de communes D’Artagnan en Fezensac

"Nous, élus du Gers, cœur de la Gascogne, affirmons notre attachement à notre territoire, notre histoire, notre patrimoine culturel et gastronomique et à nos valeurs gasconnes de convivialité et de panache.

Le château de Castelmore à Lupiac qui a vu naître Charles de Batz, dit d'Artagnan est à vendre.

D’Artagnan est une figure mondialement connue, une icône internationale capable d’attirer de nombreux touristes dans notre département et de faire rayonner notre territoire.

Nous appelons l’Etat à tout faire pour que ce patrimoine historique devienne un bien public au service de l’intérêt général. Qu’il devienne le cœur d’un vaste projet de développement touristique, culturel et économique sur l’ensemble de notre département".

Le nom de l'acquéreur est désormais connu : Yves Claude. L'actuel PDG d'Auchan Retail s'est porté acquéreur pour la somme de 2 millions d'euros.

En vente depuis 2015, la bâtisse de 700 m2 est située sur un parc de 150 hectares, comprenant un domaine agricole et forestier.

Les élus locaux espèrent toujours garder ce lieu emblématique du département pour y implanter un centre culturel et touristique et faire rayonner le pays d'Armagnac.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité