Tour de France : Nicolas Portal, le Gersois qui murmure à l'oreille de Froome

© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP

Il est dans l'ombre et est celui qui a guidé Chris Froome sur la route du Tour de France 2017. La voix dans l'oreillette est celle d'un Gersois, Nicolas Portal. Selon lui, ce Tour est celui qui a été le plus compliqué à gagner pour le Britannique.

Par PL avec AFP

Dans l'oreillette de Chris Froome, il y a la voix d'un Français: Nicolas Portal, ancien coureur devenu directeur sportif de l'armada Sky.
Sur les Champs-Elysées, les deux hommes, dont les ambitions se sont épousées, ont célébré la quatrième victoire du Britannique, qui n'est désormais plus qu'à une marche du record d'Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain.

"Ce Tour, c'est celui qui a été le plus compliqué à gagner, il a été tellement intense. Il y a eu pleins de jours où on aurait pu le perdre. Je suis juste fierparce qu'on a fait quelque chose de génial", a confié Nicolas Portal le natif d'Auch, dans le Gers.
Cette moisson de victoires à la tête de la direction sportive de la riche formation britannique, Portal, coureur sans grand palmarès, était loin de l'imaginer quand il n'était qu'un membre parmi d'autres du peloton.

"J'ai jamais eu de plan de carrière, jamais coché de case. Même mon passage du VTT à la route n'était pas planifié", assure-t-il. Et c'est peut-être ce qui lui a réussi. Jeune VTTiste plein de talent, Portal commence sa carrière sur la route au début des années 2000 chez AG2R.

"Il m'avait été recommandé par un ami dans les Pyrénées", raconte Vincent Lavenu, le manager de la formation française dont Romain Bardet est aujourd'hui le leader. "Je l'ai pris comme stagiaire et j'ai vu tout de suite qu'il avait de la gnaque ce gamin.Il avait du talent, une certaine classe et un bon tempérament de coureur.
C'était un attaquant qui n'avait certes pas beaucoup de connaissance de la route mais de l'envie. Il avait toujours son esprit VTT. Il était comme ça, Nico, un peu coolos, tranquille", ajoute Lavenu.

Ironie de l'histoire, le Gersois, installé à Pau, est aujourd'hui derrière Chris Froome, le plus grand rival de Romain Bardet. "Il s'est accompli dans ce métier mais c'est marrant, on m'aurait dit au tout début quand je l'ai pris comme néo-pro qu'il allait devenir directeur sportif d'une grande équipe, jamais j'aurais cru ça", souligne Lavenu.

Pour Portal, qui a dû arrêter le vélo plusieurs mois en 2009 en raison d'un souci cardiaque finalement sans conséquence, l'aventure Sky a démarré en 2010 après quatre
ans au sein de l'équipe espagnole Caisse d'Epargne. La formation qui vient d'être créée cherche des coureurs et le Français reçoit une offre, recommandé par son ami tout juste recruté par Sky, l'Australien Simon Gerrans, qu'il a connu chez AG2R. "Là je rencontre Dave (Brailsford, le manager de Sky) et je vois tous leurs équipements. J'ai adoré leur façon de voir le vélo, tout le soutien qu'ils apportaient aux coureurs, ce n'est pas l'image du cyclisme que j'avais", s'enthousiasme-t-il.

Coureur pendant un an, aux côtés notamment de Chris Froome recruté comme lui dès la création de l'équipe, Portal se voit proposer par Brailsford une reconversion
à la direction sportive lorsqu'il prend sa retraite de coureur à la fin de la saison. Pour Lavenu, ce qui a dû plaire à Sky, ce sont notamment les qualités humaines
de Portal: "Il a un super relationnel, il passe très bien avec les coureurs et c'est quelqu'un en qui on peut avoir toute confiance."
Les victoires sur le Tour arrivent vite avec Bradley Wiggins (2012) puis Froome (2013, 2015, 2016, 2017), alors que Portal est directeur sportif en chef depuis 2013.

Un champion dont il a épousé les ambitions. "Avec Chris, il n'y a pas de barrières, on est assez proches et on est vraiment pareils, on a besoin d'avoir une relation
saine, simple", souligne le Gersois, qui ne se voit pas arrêter en si bon chemin.

Sur le même sujet

Toulouse : le Gérontopôle devient collaborateur de l'OMS sur la fragilité

Près de chez vous

Les + Lus