Le Grau du Roi : des vagues de dunes pour lutter contre celles de la mer

La plage de l'Espiguette et ses dunes : un trésors de la côte méditerranéenne qui joue un rôle capital dans la défense du littoral contre la mer. / © F3LR
La plage de l'Espiguette et ses dunes : un trésors de la côte méditerranéenne qui joue un rôle capital dans la défense du littoral contre la mer. / © F3LR

Manuel Valls était au Grau du Roi vendredi. Le premier ministre s'est rendu sur la plage de l'Espiguette pour inaugurer un cordon dunaire. Le chantier a duré un an. But de ce projet unique en son genre qui s'étend sur des kilomètres : protéger la ville et ses habitants des colères de la mer. 

Par Isabelle Bris

Sur la plage de l'Espiguette, les épis et les dunes jouent un rôle capital dans la défense du littoral contre les assauts de la mer. C'est une zone tampon qui fait office d'amortisseur, selon Claudine Loste, déléguée adjointe au Conservatoire du littoral

Mais face à la furie des vagues, souvent, cela ne suffit pas. Il a donc fallu réfléchir à une nouvelle solution. Et c'est une méthode dite douce qui a été adoptée :  la construction d'un cordon dunaire de deuxième rang, sur plus de 5 kilomètres. Des dunes de deux mètres de haut sur six de large.

Une méthode "douce" contre l'érosion maritime


Selon Benoît Larroque, ingénieur ONF Méditerranée, il faut vivre avec son temps : c'est à dire avec la montée du niveau de la mer. Lutter de manière frontale contre les éléments n'est jamais efficace sur le long terme. 

C'est pourquoi la solution retenue a été de recharger en sable les zones les plus exposées à l'érosion. L'ouvrage est aussi une réussite d'intégration. Il est d'ailleurs cité en exemple en France et en Europe.

Ce cordon de dunes protège désormais la ville du Grau-du-Roi. Car si la mer le traverse, la cité balnéaire gardoise pourrait se transformer en presqu'île en quelques heures.

Reportage à l'Espiguette avec Daniel de Barros et Stéphane Taponier


Grau du Roi : l'avenir des dunes
A l'Espiguette, un cordon dunaire de deuxième rang va s'étendre sur plus de 5 kilomètres : une méthode "douce" dans la bataille contre l'érosion maritime.  - F3LR - Reportage : D.Debarros et S.Taponier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus