• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Grève pour le climat : les lycéens prennent la parole dans les villes d'Occitanie !

Les lycéens se sont mobilisés toute la journée, dans une ambiance pacifique et bon enfant. / © J.Galichet/I.Petit-Félix/F3 Occitanie
Les lycéens se sont mobilisés toute la journée, dans une ambiance pacifique et bon enfant. / © J.Galichet/I.Petit-Félix/F3 Occitanie

Ce vendredi 15 mars, de nombreuses marches pour le climat de lycéens sont prévues dans toute la région Occitanie . À Toulouse, Albi et Rodez, ils sont plusieurs centaines à défiler et veulent faire entendre leur voix.

Par Margaux Dubieilh

Sécher les cours pour faire passer un message d'alerte. Ce vendredi 15 mars dans toute la France, les lycéens ont décidé de participer à l'appel international de la "grève pour le climat". Plus de 200 actions sont organisées sur le territoire. En Occitanie, des centaines d'élèves sont mobilisés, notamment à Toulouse, Albi et Rodez. Ils prennent la parole et demandent une action des politiques.
 

Rodez : "On a vraiment envie que ça change"

Seule manifestation d'envergure prévue en Aveyron, la marche des lycéens a rassemblé entre 200 et 300 personnes ce matin. Les lycées Foch, Monteil, François d'Estaing ou encore Louis Querbes étaient représentés. Mais étudiants et collégiens ont ausi été invités à participer.

"C'est pas en restant assis sur une chaise que le climat va changer", explique Margot Samson, élève de terminale : "On voit bien que ça ne va pas."
 
Grève pour le climat : les lycéens ont la parole ! - Margot, élève de terminale
 
Inquiets pour leur avenir, ces jeunes veulent que les dirigeant écoutent leurs voix et agissent en conséquence, comme l'explique Léon Thebault, l'un des organisateurs de cette marche :

On va interpeller nos pouvoirs publics, nos élus, pour qu'ils prennent en compte nos revendications et qu'aux paroles, enfin, se joignent les actes.

Grève pour le climat : les lycéens ont la parole ! - Léon, organisateur de la marche à Rodez
 

Albi : "On est plus chauds que le climat"

Dans le Tarn, les lycéens se sont concentrés à Albi. Ils étaient environ 400 à se rassembler place du Vigan vers 14h, puis ont défilé pendant deux heures, avant de terminer leur parcours devant la préfecture du Tarn. Là aussi, les adolescents se sentent concernés par la situation,  à l'image de Noé Raynaud qui garde espoir :

C'est notre avenir et aujourd'hui on doit le reprendre en main.

Grève pour le climat : les lycéens ont la parole ! - Noé, élève à Albi
 

Toulouse : "Il serait temps de se réveiller"

Nombreux, déterminés, lycéens et collégiens ont défilé dans la Ville Rose dès 14h. Ils étaient près de 1500 selon les renseignements généraux à scander les slogans "Et un, et deux, et trois degrés, c'est un crime pour l'humanité !" ou encore "Travaille, consomme et ferme ta gueule". Si la manifestation n'était pas déclarée, la police a tout de même laissé les adolescents déambuler dans les rues.

De nombreux lycéens, dont nous n'avons pas le nom, voulaient protester contre l'inaction des politiques. Comme cette adolescente, très crtique sur l'importance accordé au profit à la place de la transition écologique:

Quand la terre sera détruite, l'argent ne servira à rien...

Grève pour le climat : les lycéens ont la parole ! - Toulouse

Une autre aimerait que le mouvement puisse éveiller les consciences. Elle estime que beaucoup de personnes sont encore insensibles à ces questions cruciales :

J'ai l'impression qu'il y en a qui ne sont pas assez engagés.

Grève pour le climat : les lycéens ont la parole ! - Toulouse

Ces actions ont au moins permis aux lycéens de se faire entendre. Demain, la "Marche du Siècle" succèdera à cette grève lycéenne dans toute la France. Les mobilisations pour défendre le climat n'en sont qu'à leur début.

Sur le même sujet

Saint-Pons-de-Thomières : braconnage massif de truites à la source du Jaur

Les + Lus

Les + Partagés