• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hausse des violences et d'agressions : les policiers manifestent leur colère et leur malaise en Midi-Pyrénées

© Jean-Pierre Duntze / France 3 Midi-Pyrénées
© Jean-Pierre Duntze / France 3 Midi-Pyrénées

En Midi-Pyrénées comme dans toute la France, les policiers manifestaient pour dénoncer les agressions et le laxisme de la justice alors que le gouvernement a annoncé notamment des mesures d'allègement des procédures pénales et des peines "renforcées" pour le trafic d'armes lourdes.

Par Véronique Haudebourg

Toulouse, Rodez, Tarbes, Albi, la liste n'est pas exhaustive. partout en Midi-Pyrénées comme dans le reste du pays, les policiers manifestent ce mercredi pour dénoncer les agressions dont ils font l'objet. Et reprochent à la justice son laxisme quant aux peines prononcées à l'encontre des délinquants.

Ecoutez Luc Escoda, du syndicat Alliance police et Cédric Berger de Unité SGP Police
Les policiers manifestent : itw
Interviews de policiers lors de la manifestation toulousaine du 14 octobre 2015

400 à Toulouse, une petite centaine à Rodez, partout en France les policiers se sont mobilisés
Manifestation des policiers à Rodez / © Philippe Voisin / France 3 Midi-Pyrénées
Manifestation des policiers à Rodez / © Philippe Voisin / France 3 Midi-Pyrénées

En avril dernier à Aubin, l'un d'eux a même été tué par un chauffard qui tentait de prendre la fuite. Fin mai à Carmaux, une policière est agressée en plein commissariat. Les faits de violences et d'agressions sont devenus quasi-quotidiens.
Le malaise des policiers
multiplication des agressions et des violences, le spoliciers n'en peuvent plus. D'autant que parfois, certains d'entre eux sont blessés ou même tués simplement parce qu'un chauffard a voulu éviter un contrôle routier.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase est la blessure d'un policier grièvement touché lors d'une fusillade en seine-Saint-Denis le 5 octobre par un malfaiteur qui avait profité d'une permission de sortie de prison pour partir en cavale.

Le gouvernement a annoncé en début d'après-midi une simplification des procédures pénales. "Le message des policiers manifestants est entendu et pris au sérieux". 10 mesures concrètes parmi lesquelles un allégement des formalités de la garde à vue notamment. Ainsi qu'un durcissement de la législation sur les armes.

"Il n'y aura jamais de rupture entre la justice et la police, ce sont les deux faces du talisman de l'etat de droit" a déclaré Manuel Valls, soulignant que le malaise était aussi prégnant dans la gendarmerie. "Depuis 2012, la justice et la sécurité sont les priorités du quinquennat de François Hollande et du gouvernement en terme de créations de postes et de ressources budgétaires" a précisé le premier Ministre. 
manifestations policiers
Devant la montée des agressions à leur encontre les policiers manifestaient dans toute la région Midi-Pyrénées







Sur le même sujet

Hérault-Gard : Castaner et de Rugy visitent le dispositif estival de lutte contre les feux de forêt

Les + Lus