Midi-Pyrénées : forte augmentation de cas importés de dengue et de chikungunya

3 moustiques tigres / © Pascal Guyot / AFP
3 moustiques tigres / © Pascal Guyot / AFP

Les autorités sanitaires s'inquiètent de la brusque augmentation des cas de dengue et de chikungunya importés par des voyageurs résidants dans le sud de la France notamment en Midi-Pyrénées. 

Par Fabrice Valery

En 3 semaines, du 23 mai au 16 juin, la France est passée de 16 à 53 cas de chikungunya et de 8 à 20 cas de dengue, principalement dans 5 régions du sud de la France, dont Midi-Pyrénées, selon l'Institut de veille sanitaire. 16 % de ces cas sont recensés en Midi-Pyrénées, principalement dans le département de Haute-Garonne. 

Ces chiffres peuvent paraître faibles mais c'est leur progression qui inquiète les autorités sanitaires. Notamment par rapport aux chiffres relevés en 2013, à la même période. 

Du 1er au 16 juin 2014, 144 cas suspects ont été déclarés, dont 73 ont été confirmés (20 de dengue et 53 de chikungunya). Aucun cas autochtone n'est avéré : tous les cas sont "importés" le plus souvent des Antilles ou d'Afrique.

10 de ces cas avérés sont des voyageurs habitant en Haute-Garonne.

C'est le moustique tigre qui est le vecteur de ces deux virus et même d'une troisième : un étude récente révèle qu'il peut aussi transmettre le virus Zika, assez proche des deux autres. Il est donc fortement recommandé de se protéger quand vous voyagez dans les zones ou pays à risque. 

Le département de la Haute-Garonne est depuis deux ans dans la liste des départements français où la présence du moustique tigre est avérée. Mais rappelons-le : pour le moment, aucun cas autochtone, c'est à dire de malades piqués par le moustique en France métropolitaine n'a été révélé. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus