"Attention aux dangers des gels hydroalcoolique sur la peau en période de forte chaleur " préviennent les dermatologues

Depuis la crise sanitaire du coronavirus, tout le monde a sa solution hydro alcoolique à portée de main. Mais ces gels à base d'alcool ne sont pas sans risque si on s'expose au soleil. Avec les fortes chaleurs de ces prochains jours, les dermatologues mettent en garde.

Les solutions hydro alcooliques peuvent irriter la peau en cas d'exposition au soleil
Les solutions hydro alcooliques peuvent irriter la peau en cas d'exposition au soleil © Alexandre MARCHI/MaxPPP

Avec la crise du Covid 19, le lavage des mains à l'aide d'une solution hydroalcoolique est devenu un geste routinier. Nous sommes nombreux à nous "frotter" les mains avec ces gels plusieurs fois par jour. Mais leur utilisation peut présenter un risque par temps de forte chaleur.

C'est un article de presse espagnol paru dans le quotidien El Mundo il y a quelques jours qui met en garde contre l’utilisation des solutions hydroalcooliques lors d’expositions au soleil et sur les plages.

Irritation et Brûlures

On y apprend que l'exposition au soleil d'une peau lavée avec du gel hydro alcoolique peut être grave. Dans un communiqué, la Société Française de Dermatologie explique

Les solutions hydroalcooliques sont toujours composées d’un alcool (éthanol ou isopropanol) et d’un agent antibactérien (peroxyde d’hydrogène, chlorhexidine...). On retrouve parfois aussi dans la formule des agents moussants ou des parfums. Au soleil il faut éviter les produits parfumés qui peuvent entraîner des pigmentations.

 

 

Une recommandation qui vaut pour la plage, les terrasses de cafés, les randonnées en montagne ou les bords de piscine. 

Risque de phototoxicité

Le docteur Marie-Claude Marguery, photodermatologue au CHU de Toulouse confirme :

Se sont les parfums contenus dans les gels qui sont dangereux pendant une exposition au soleil et qui entraînent un risque de phototoxicité, c'est à dire un gros coup de soleil qui laisse des traces brunâtres sur la peau. Si on veut utiliser une solution hydro alcoolique il faut vérifier qu'elle ne contient pas de parfum.

Ne pas utiliser du gel avant ou après la baignade

Les dermatologues insistent aussi sur les mauvaises habitudes à éviter, comme celle d'avoir les mains mouillées quand on utilise une solution hydroalcoolique.

L’eau va diluer les composants dont l’alcool et ainsi la solution perd de son efficacité par baisse du degré alcoolique du produit. Les gels hydro alcoolique contenant du peroxyde d’hydrogène, exposées à l’eau vont entraîner une réaction exothermique (« qui chauffe ») et que –comme l’eau oxygénée – ces produits sont irritants. Si la SHA contenant du peroxyde d’hydrogène est utilisée avant une baignade, une irritation peut donc survenir. 

La meilleure des solutions reste le lavage des mains avec un savon. La société française de dermatologie précise néanmoins qu'un savon en pain reste efficace dans l’eau de mer, un savon liquide lui n’a pratiquement aucune efficacité anti-infectieuse dans l’eau salée ! Vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire, emmener un savon de Marseille dans votre sac de plage plutôt qu'un flacon de gel hydroalcoolique !

 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société météo canicule