Auto-stop organisé : le toulousain Rézo Pouce s'allie à un grand groupe national

Rez  Pouce, un dispositif d'auto-stop organisé lancé par des collectivités du sud-ouest, pour "desservir les territoires ruraux et périurbains", a noué un accord de partenariat avec le groupe français Transdev, spécialiste de la gestion de transports en commun,

L'auto-stop s'organise
L'auto-stop s'organise © Maxppp
"Voiture partagée" et "transport urbain" main dans la main
"L'étalement urbain a complexifié l'organisation de la mobilité sur les territoires ruraux et périurbains (...) Face à ce constat, Transdev et Rezo Pouce proposent une offre qui complète les dispositifs existants", en combinant "l'usage de la voiture partagée" proposé par le réseau d'autostoppeurs, et l'offre de transports urbains et interurbains de  Transdev, indique un communiqué commun.

Rezo Pouce
Créé en 2012 par des collectivités locales du Tarn-et-Garonne et de la Haute-Garonne, Rezo Pouce propose aux collectivités de verser une cotisation en fonction du nombre d'habitants, et met en place des zones d'arrêt où les utilisateurs enregistrés peuvent potentiellement conduire ou se faire conduire par un autre utilisateur, sans rendez-vous (contrairement aux systèmes de covoiturage classiques), pour un trajet court.
Rezo Pouce est actuellement installé dans 140 communes, et "en déploiement sur près de 350", précise le communiqué.

Transdev
Transdev sera présent dans la société coopérative d'intérêt collectif créée en2015 par le réseau d'auto-stop organisé.
Transdev et Rezo Pouce ont également annoncé avoir remporté l'appel d'offres pour la desserte du site d'Airbus à Toulouse.
Transdev avait déjà affirmé vouloir se lancer dans le covoiturage en septembre dernier, avec le développement d'une solution nommée Fleetme, développée par sa filiale Citiway, et expérimentée dans plusieurs villes françaises comme Grenoble et Avignon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie