Autour de Toulouse : la liste des centres commerciaux de plus de 20 000 m2 fermés en raison du covid

Publié le Mis à jour le

La préfecture de Haute-Garonne publie ce samedi la liste des centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés concernés par la fermeture décidée par le gouvernement en raison de l'épidémie de coronavirus.

Le premier ministre, Jean Castex, a annoncé vendredi de nouvelles mesures pour tenter de limiter la circulation du coronavirus. Parmi elles, la fermeture des centres commerciaux non alimentaires supérieurs à 20 000 mètres carrés. Plus précisément, il s'agit des commerces non alimentaires de plus de 20 000 m² de surface commerciale utile et des commerces non alimentaires des centres commerciaux et galeries marchandes d’une surface commerciale utile supérieure à 20 000 m².

Voici la liste des centres concernés autour de Toulouse. Il s'agit d'une liste publiée ce samedi soir par la préfecture de Haute-Garonne. Les centres suivants doivent donc rester fermer à compter de ce samedi 30 janvier à 0h00 :

  • Centre commercial Balma-Gramont 
  • Centre commercial Blagnac 
  • Centre commercial Fenouillet 
  • Centre commercial Labège 2 
  • Centre commercial Portet-sur-Garonne 
  • Centre commercial Purpan 
  • Centre commercial Roques-sur-Garonne 
  • Centre commercial Saint-Orens-de-Gameville

Pas de click and collect

Les commerces alimentaires des centres commerciaux pourront rester ouverts, qu’il s’agisse des supermarchés ou des magasins alimentaires spécialisés (boulangerie par exemple).

En revanche, les commerces fermés n’auront pas la possibilité de faire de click&collect ou de retrait commande. Mais la livraison de leur produit restera possible.

Moins de clients autorisés dans les grands magasins

Un renforcement des jauges pour les commerces a également été annoncé, avec une personne pour 10 m² de surface de vente pour ceux de plus de 400 m². Les autres commerces conservent une jauge à une personne pour 8 m². Pour rappel, chaque magasin doit afficher le nombre maximal de personnes autorisées simultanément.

Les commerces fermés bénéficieront du fonds de solidarité renforcé, avec un droit d’option entre la compensation de perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 € ou l’indemnisation de 20% du chiffre d’affaires plafonné à 200 000 € par mois. Pour les commerces en réseaux, particulièrement les grandes enseignes intégrées pour lesquelles les 200 000 € de compensation seraient insuffisants, le dispositif de couverture de 70% des charges fixes leur sera ouvert. Ces aides permettront aux commerçants de faire face à leur loyer et charges. Les commerces fermés bénéficieront de l’activité partielle sans reste à charge. Ils bénéficieront de l’exonération des cotisations patronales et de l’aide au paiement des cotisations salariales.