Fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 m² : au Polygone de Montpellier, flou total autour de la mesure

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet avec Pascaline Arisa

À défaut d'annoncer un nouveau confinement, Jean Castex a indiqué vendredi soir la fermeture des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 m² dès dimanche. Une mesure qui manque encore de clarté pour le directeur du Polygone de Montpellier.

Ce samedi après-midi, les allées du Polygone à Montpellier étaient combles. Les consommateurs sont venus profiter d'une dernière virée shopping avant la fermeture de l'établissement à 18 heures. 

Jean Castex a annoncé vendredi que les centres commerciaux de plus de 20 000 m², hormis les commerces alimentaires, devraient baisser le rideau dès dimanche. Selon le Premier ministre, ces lieux "favorisent le plus de brassage" et sont donc propices à la circulation du Covid-19.

Une réunion s'est tenue ce samedi à 11 heures à Bercy avec les fédérations de commerce pour tenter de définir plus clairement les contours de la mesure. Un décret officiel doit être publié dimanche.

À quelques heures de la fermeture, le flou total

Roger Naro est le directeur du Polygone à Montpellier. En ce début d'après-midi, il le reconnaît : il reste dans le flou, mais compte bien jouer le jeu. Il demandera aux commerces non-alimentaires de fermer dès samedi soir, bien que le décret ne soit pas encore publié. 

"Même si ce n'est pas explicite, on comprend la différence entre commerces alimentaires et non-alimentaires !", ironise-t-il. 

En revanche, Roger Naro ne sait pas encore si la pharmacie, située à l'entrée du centre commercial, pourra accueillir du public. Mais il confirme que le passage entre la Place de la Comédie et le quartier Antigone, qui traverse le Polygone, restera ouvert.

Coup d'arrêt pendant les soldes

Les soldes d'hiver ont débuté le 20 janvier dernier. Les commerçants comptaient sur cette période pour renflouer leurs finances après une année 2020 très difficile. Mais cette troisième fermeture vient contrarier leurs plans.

C'est d'autant plus triste que nous avions beaucoup communiqué sur ce deuxième dimanche exceptionnel de soldes. Il s'agissait là d'essayer de reconquérir des parts de marché. Mais la santé avant tout ! 

Roger Naro, directeur du Polygone Montpellier.

Le Polygone Montpellier héberge 110 boutiques et 6 000 personnes y travaillent au quotidien. "Le 'quoi qu'il en coûte' [prêts garantis par l'État, fonds de solidarité, chômage partiel] s'appliquera bien sûr pour tous les salariés et les entreprises concernés", a assuré le Premier ministre.