• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Campagne contre le Glyphosate dans les urines, 49 plaintes supplémentaires déposées au TGI de Toulouse

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

Ces 49 plaintes viennent s'ajouter aux 108 déjà déposées en février et en mars au Tribunal de Grande Instance de Toulouse par le collectif de la campagne "J'ai du glyphosate dans mes urines, et toi?"

Par Nathalie Fournis

Le 7 février dernier à Toulouse, 55 personnes se sont présentées au Hangar de la Cépière pour participer à des prélèvements d’urine sous contrôle d’huissier.
Sur ces 55 volontaires, 49 ont déposé plainte, ce vendredi à 13h30 auprès du TGI (Tribunal de Grande Instance). Une trentaine d'entre eux étaient présents au Tribunal en ce début d'après-midi, tous attendent qu'un jour la justice apporte les réponses aux questions qu'ils posent aux fabriquants de pesticides contenant du glyphosate.

Depuis fin 2018, les campagnes de prélèvements se poursuivent à raison d'une session par mois.

45 personnes contaminées ont déjà déposé plainte le 13 février dernier.
Le 26 mars, sur les 67 personnes prélevées, 58 ont porté plainte.

C’est donc la troisième fois que le collectif de la campagne « J’ai du glyphosate dans mes urines, et toi ? » organise une session de prélèvements d’urines à Toulouse.
Comme pour les précédentes, les résultats parus sont sans appel : 100 % des personnes prélevées possèdent des pesticides dans leurs urines.

Les taux de glyphosate révélés lors de ces sessions restent stables avec une moyenne de 0,84 ng/ml.
Depuis le début de la campagne, le résultat le plus élevé est de 2,5 ng/ml et le celui le plus bas de 0,25 ng/ml.

Fort de son succès, le collectif toulousain appelle les nouveaux volontaires à participer à des prélèvements dans le courant du mois de mai.

Pour y participer, les inscriptions se font à l’adresse suivante :

campagneglypho.toulouse@gmail.com

ou sur la page Facebook Campagne Glyphosate Toulouse

A la fin mai, 150 plaintes auront ainsi été déposées au Tribunal de Grande Instance de Toulouse.

Quelques informations utiles aux nouveaux participants

  • Après inscription préalable, les volontaires se présentent au lieu fixé par le collectif entre 6 heures et 8h30
  • Un huissier et une huissière de justice sécurisent le processus de prélèvement
  • Le coût du prélèvement, de l'analyse et des frais d'huissier s'élève à 135 € par personne
  • Aucun frais supplémentaire ne sera demandé aux volontaires qui déposent plainte à la suite des résultats d'analyse (les frais d'avocat sont pris en charge par un financement participatif)

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : l'eau de baignade en mer est de bonne qualité, dans les lacs et rivières il y a des points noirs

Les + Lus