Ce que l'on sait sur le meurtre dans la forêt de Bouconne près de Toulouse

Un suspect a été interpellé après la découverte d'un corps dans la forêt de Bouconne près de Toulouse / © B.Roux/FTV
Un suspect a été interpellé après la découverte d'un corps dans la forêt de Bouconne près de Toulouse / © B.Roux/FTV

Un homme a été mis en examen pour assassinat après la découverte d'un corps dans la forêt de Bouconne près de Toulouse. Le procureur de la République de Toulouse tenait une conférence de presse ce lundi après midi.

Par Juliette Meurin

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue après la découverte d'un corps en lisière de la forêt de Bouconne près de Toulouse.
Le procureur de la République de Toulouse tenait une conférence de presse ce lundi après-midi. Une information judiciaire est ouverte pour assassinat en état de récidive légale.
 

La victime et son agresseur se sont connus en prison

L'auteur des faits, âgé de 59 ans, avait en effet été condamné en 1986 par la cour d'assises des Pyrénées Atlantiques à la perpétuité pour meurtre et vol avec arme. Une peine assortie d'une période de sureté de 18 ans. Il avait une nouvelle fois été condamné en 2009 et venait de sortir de prison. 

La victime, un homme âgé de 56 ans, avait elle été condamnée pour viol par la cour d'assises de l'Oise à une peine de prison à perpétuité avec une période de sûreté de 18 ans. Cet homme était sous le régime de la semi-liberté à la prison de Seysses depuis le 23 janvier 2019.

Les deux hommes se sont cotoyés à la prison de Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées et à la prison de Seysses près de Toulouse et ils se sont aussi croisés aussi dans une association d'insertion.

C'est un passant qui avait découvert le corps de la victime en partie dénudé en lisière de la forêt de Bouconne, près de Toulouse le 30 octobre dernier. La victime a reçu de multiples coups à la tête portés par un objet contondant qui pourrait être un marteau.
 

Le meurtrier présumé repéré grâce à la vidéo surveillance

Grâce à la vidéo surveillance, les gendarmes chargés de l'enquête ont découvert que la victime avait été abordée par un homme dans le quartier de Basso Cambo. Ce mercredi, il est environ 5h45 quand la victime descend d'un bus en provenance de Seysses. Un homme l'aborde et ils partent ensemble dans une polo de couleur verte.
Rapidement, les enquêteurs font le lien entre ces deux hommes qui se sont connus en prison. L'auteur des faits est interpellé à son domicile le 31 octobre. Une perquisition permet notamment de découvrir des papiers d'identité de la victime. L'agresseur reconnait les faits. Il l'a emmené dans la forêt, ils se sont disputés et il lui a porté des coups. Une dizaine de coups, selon les résultats de l'autopsie, avec un objet de type marteau.
 

Des doutes sur le mobile du crime

Une dette d'argent de quelques centaines d'euros est évoquée. La victime aurait prêté de l'argent. Mais le mobile n'est pas très clair. L'instruction devra permettre d'éclaircir ce point. Le corps retrouvé dans la forêt était dénudé mais c'était vraisemblablement une mise en scène. Une tentative de faire croire à une relation sexuelle qui aurait mal tourné.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus