Cet article date de plus de 3 ans

Le CNES de Toulouse en route pour percer le mystère du sol martien

Le CNES de Toulouse a conçu un sismomètre qui va se poser sur Mars. L'instrument vient de décoller à bord d'un lanceur américain et il doit permettre une exploration inédite. Le sismomètre made in Ville Rose doit explorer le sol de la planète rouge.
© Mission Insight sur Mars
Le lanceur Atlas V a décollé de la base de Vandenberg en Californie; Décollage ce samedi 5 mai à 13 heures 05, heure française. Destination : Mars. Durée du trajet : 6 mois. Une fois arrivé à destination, il va falloir attendre encore 6 mois pour que le but soit atteint. Mais quel but !! Écouter battre le coeur de Mars.

Le stéthoscope version martienne est un sismomètre. Il est embarqué dans la sonde InSight

L'instrument va permettre d'ausculter le sol de Mars. Noyau solide ou liquide ? Taille du manteau ? Taille de la croûte ?

C'est inédit. Des sondes Viking ont essayé, en 1975, de collecter des données. Mais sans succès. Les deux sismomètres se sont bien posés sur la planète rouge. Mais ils n'ont pas fonctionné. Et c'est un instrument toulousain, conçu et assemblé par le CNES de la Ville Rose, qui va relever le défi.

Voir le reportage d'Emmanuel Watt : 

Mission InSight sur Mars




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace sciences sorties et loisirs cité de l'espace