Comment les Identitaires de Toulouse ont participé à l'action anti-migrants dans les Alpes

© Photo : AFP
© Photo : AFP

Une dizaine de militants toulousains de Génération Identitaire ont rejoint les Alpes pour mener une action contre les migrants. Quatre d'entre eux sont toujours sur place et un système de relève est organisée entre la Haute-Garonne et le col de l'Echelle. 

Par Laurent Dubois

Ce samedi 21 avril, Génération Identitaire (GI) a mené une action coup de poing au col alpin de l'Echelle. Une dizaine de Toulousains étaient de l'expédition. Les militants de la Haute-Garonne sont particulièrement actifs et enchaînent les opérations. Après la place du Capitole et une banderole contre le retour des Djihadistes, les membres de l'organisation ont pris la route des Hautes-Alpes.

Deux véhicules de 7 places sont loués. Les départs s'échelonnent et les deux voitures voyagent séparément. Les premiers militants quittent Toulouse le jeudi soir. Le matin de l'opération, le samedi 21 avril, un rendez-vous est fixé sur un parking, au pied du col de l'Echelle. Les Toulousains retrouvent alors des militants de toute la France mais aussi de pays européens. Un briefing se déroule. 

Du matériel est distribué. Chaque militant reçoit un  blouson siglé "Defend Europe". Puis, selon un participant, "tout le monde converge et monte le matériel". Parmi le matériel en question une banderole et une barrière en plastique de couleur orange. La banderole comporte un message sans équivoque "No Way" et "Back To Your Homeland".

La barrière en plastique est censée matérialiser la frontière franco-italienne.

Selon un des participants toulousains, un dispositif est mis en place côté italien. Des militants préviennent les éventuels migrants qu'ils ne pourront pas passer. Le but est d'éviter un incident. Génération Identitaire ne s'en cache pas. Il s'agit d'une action qui se veut "spectaculaire" alors qu'au même moment les députés français débattent du texte Asile et Immigration.

Après le coup de com', la majorité des militants de la Haute-Garonne rentre sur Toulouse. Le responsable départemental de Génération Identitaire revient le lundi après midi dans la ville Rose. Mais 4 militants sont toujours dans les Hautes-Alpes.

Selon nos informations, ils vont y rester plusieurs jours. Génération Identitaire veut maintenir une permanence et parle d'une "action perenne" et de "brigade de surveillance".

La tension monte. Une manifestation pro-migrants s'est déroulée au Col de l'Echelle. Deux policiers ont été blessés lors d'interpellations. 

Sur le même sujet

Les + Lus