Confinement : en Haute-Garonne, le préfet limite les horaires de ventes de repas à emporter

Obligés de fermer depuis la mi-mars et la mise en place du confinement, les restaurants et commerces de nourriture à emporter vont désormais devoir limiter leurs horaires. Le préfet de la Haute-Garonne a décidé de les restreindre entre 7h00 et 21h00 chaque jour.

mars 2020
mars 2020 © R.Herrisé/FTV
Les restaurants et les cafés sont fermés en Haute-Garonne, comme partout en France depuis le 17 mars dernier, en raison de l'épidémie de coronavirus. Mais ils ont encore la possibilité de proposer de la vente à emporter. Un droit désormais un peu plus restreint, depuis ce mercredi 15 avril. Dans un nouvel arrêté, le préfet de la Haute-Garonne a en effet décidé de limiter les horaires pendant lesquels les livraisons sont autorisées "pour lutter contre la propagation du virus par les déplacements".

La police municipale avait en effet remarqué des files d'attentes devant certains commerces. Des petits attroupements en contradiction avec les mesures de confinement.
Dans un premier temps le préfet avait donc décidé de limiter la vente à emporter et les livraisons de repas. Mais cette décision risquait de pénaliser les commerçants. Saisi par plusieurs personnes par l'intermédiaire de Jean-Jacques Bolzan, adjoint au maire de Toulouse, le préfet autorise finalement les livraisons de repas au delà de 21 heures. Seule la vente à emporter doit respecter des horaires de 7 h à 21h.
 
 

Restaurants comme épiceries de nuit

Sont concernés par ce nouvel arrêté les restaurants, les débits de boissons et les commerces pratiquant la vente de boissons et d'aliments à emporter. Mais également les épiceries de nuit et les commerces d'alimentation générale qui ne pourront désormais exercer leur activité qu'entre 7h00 et 21h00, précise la préfecture.
Déjà durement touchés par la crise liée à l'épidémie de coronavirus et à la mise en place du confinement, les professionnels de la restauration en appellent désormais à l'Etat pour "tenir" jusqu'à la réouverture qui n'interviendra pour eux, comme pour tous les professionnels du tourisme, qu'à la mi-juillet. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter