Cet article date de plus de 5 ans

Conseil régional : la "der" de Martin Malvy et de la région Midi-Pyrénées

Le président PS du Conseil régional a présidé ce mardi sa dernière session plénière avant les élections de décembre. C'était aussi la dernière pour la Région Midi-Pyrénées qui fusionne avec Languedoc-Roussillon. 
Martin Malvy, président socialiste de la région Midi-Pyrénées depuis 1998, a présidé ce mardi la dernière session plénière de la région avant les élections de décembre prochain, la fusion avec la région Languedoc-Roussillon et son propre retrait de la vie politique régionale (mais pas locale). 

"C’est une séance pas tout à fait comme les précédentes que nous tenons aujourd’hui, a indiqué Martin Malvy dans son discours. Dernière de la mandature. Dernière surtout pour la région Midi-Pyrénées. C’est la dernière fois que nous nous retrouvons tous ensemble. Dans 40 jours, une nouvelle assemblée aura été désignée par nos concitoyens. Dans 58, nous ne ferons plus qu’une seule Région avec Languedoc-Roussillon. Depuis 1790, la carte des départements est demeurée pratiquement inchangée. Celle des communes aussi. Les Régions n’ont que 35 ans. On peut facilement imaginer que ce que nous vivons aujourd’hui ne se reproduira pas de sitôt"

LIRE AUSSI  : MALVY, MON OEUVRE EN 3 CHIFFRES

Martin Malvy a alors dressé un long bilan de son action à la tête de la région (plan rail, lycée, formation, etc) avant de conclure : "Il n’y a chez moi, ni nostalgie, ni regrets. Il n’y a qu’une loi qui ne sera jamais remise en cause, et qui vaut pour tous, celle de l’inéluctable progression du temps. Je m’étais fixé une limite, à la condition de l’atteindre. J’estime l’avoir atteinte. Ce n’était pas le moment de la dépasser. Je mesure la chance qu’il y a à pouvoir décider soi-même du terme, dans une charge où bien souvent, ce sont les autres qui décident pour vous".
durée de la vidéo: 02 min 15
La "der" de Malvy
Standing ovation sur les bancs de tous les groupes politiques pour saluer Martin Malvy, une (toute) petite parenthèse dans la campagne des élections régionales. Salué notamment par Vincent Terrail Novès, élu Les Républicains et tête de liste de la droite en Haute-Garonne pour les élections régionales des 6 et 13 décembre : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections