Covid. Toulouse : 138 personnes travaillent à la plateforme de contact tracing de la CPAM de Haute-Garonne

Tester - Alerter - Protéger, c'est le mot d'ordre pour lutter contre le covid. Depuis un an, derrière ce slogan, des agents de l'Assurance Maladie travaillent 7 jours sur 7 au "contact tracing" pour alerter. 138 personnes au total, mobilisées à la plateforme de la CPAM de Haute-Garonne à Toulouse.

Toulouse - Une partie de l’équipe Plateforme contact tracing 31 - 2021.
Toulouse - Une partie de l’équipe Plateforme contact tracing 31 - 2021. © Nicolas Quesada – CPAM 31.

Le 13 mai 2020, la France lançait le processus de contact tracing du Coronavirus. L’objectif était de casser les chaînes de contamination en contactant tous les patients diagnostiqués positifs au covid afin d’identifier leurs cas contacts et de les informer de la conduite à tenir. Une mission assurée par l'Assurance Maladie.

Un an après, plus de 8.700 personnes contactent en moyenne 70.000 assurés par jour. Autant d'appels téléphoniques de 20 à 30 minutes pour détecter des cas contacts.
Depuis le lancement du dispositif, plus de 2 millions de personnes en France ont été identifiées et ainsi appelées par les conseillers. Ils sont 138 à la CPAM de Haute-Garonne à Toulouse à travailler pour cette plateforme, dont 72 agents en CDD.

J’ai intégré la CPAM de la Haute-Garonne le 20 janvier dernier en tant que cadre technique au Service Relation Entreprises. Devant la situation d’urgence sanitaire, la CPAM 31 a mobilisé son personnel et créé une « Equipe Covid ». Je fais partie des volontaires.

Martine, cadre technique entreprises contact tracing.

Alerter, mais aussi protéger avec la vaccination

Depuis le 1er avril 2021, la CNAM met en place au sein des caisses primaires d’assurance maladie, un dispositif d’appels, afin d’intensifier la vaccination anti-covid, des personnes de 75 ans et plus, en priorisant les publics les plus précaires. Des SMS sont également envoyés vers les numéros de téléphone portable de ces assurés.

Nous proposons notre aide pour la prise de rendez-vous en centre de vaccination. Si la personne est indécise, nous n’insistons pas mais nous lui communiquons le numéro de la plateforme « coupe file » qui lui permettra d’être prioritaire. Nous effectuons chacun une centaine d’appels par jour.

Sandra, conseillère accompagnement santé CPAM 31.

Au niveau de la CPAM de Haute-Garonne, c’est une équipe d’une quinzaine de personnes, composée de conseillers accompagnement santé, de CSAM du Service social, de personnes du Centre d’examen de santé et de CDD, qui appelle les assurés de plus de 75 ans. L’objectif est de les accompagner dans la prise de rendez-vous, en les inscrivant sur des créneaux de vaccination réservés pour cette opération.
En 5 semaines, plus de 20.000 appels ont été passés sur le département de la Haute-Garonne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement déconfinement vaccins - covid-19