Bannière résultats municipales

Elections municipales à Toulouse : Nadia Pellefigue annonce le retrait de sa candidature

Alors qu'une réunion de négociations était prévue ce lundi 1er juin 2020 entre la candidate socialiste et la tête de liste d'Archipel citoyen, Antoine Maurice, Nadia Pellefigue a annoncé ce matin qu'elle retirait sa candidature. 

Nadia Pellefigue
Nadia Pellefigue © MaxPPP
"Demain, je permettrai l'union de la gauche en autorisant, en conformité avec le code électoral, mes co-listiers et co-listières qui le souhaitent à fusionner avec la liste d'Archipel citoyen. Mais personnellement, je n'y participerai pas". 

Tel est le message posté sur les réseaux sociaux par Nadia Pellefigue. La candidate socialiste se retire donc de la course au Capitole, elle dont la liste était arrivée en 3ème position avec 18,53% des voix, derrière le maire sortant Jean-Luc Moudenc et la liste Archipel citoyen, menée par Antoine Maurice, lors du premier tour des élections municipales de mars 2020. Alors qu'une réunion de négociations était prévue ce lundi 1er juin, avec Archipel citoyen, Nadia Pellefigue jette l'éponge et critique l'attitude de certains de ses co-listiers, trop "pressés" d'aller vers la fusion. "Je suis triste de voir que certains se sont affranchis du collectif et ont pu déclarer qu'il n'y avait plus aucun obstacle au rassemblement de nos deux listes, alors même que des désaccords existaient toujours sur le fond et sur la forme mais que les échanges étaient toujours en cours".

Je déteste ces pratiques mais je ne serais pas un obstacle au rassemblement

Dans un tweet, Antoine Maurice, tête de liste d'Archipel citoyen dit "regretter" la décision de Nadia Pellefigue et la remercie d'exprimer sa volonté de victoire de l'alternative. Plus tard dans la journée, par le biais d'un communiqué, les colistiers d'Archipel citoyen ont annoncé que "pleinement déterminés à réussir le rassemblement de toutes celles et ceux qui le souhaitent, nous avons maintenu notre proposition d’accord, en prenant acte du retrait des candidates et candidats qui ne souhaitaient plus figurer sur cette liste d’union". Ajoutant que "la dimension programmatique de l’accord, fruit d’un travail en commun, est acceptée par les deux parties".



La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, a salué quant à elle la décision de Nadia Pellefigue, 5ème vice-présidente en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur à la région, indiquant que "la gauche n'est gagnante que quand elle est unie". Le maire sortant et candidat à sa réélection, Jean-Luc Moudenc, n'a pas personnellement réagi à cette annonce mais selon le porte-parole de la campagne, Pierre Esplugas-Labatut, contacté par France 3 Occitanie, le retrait de Nadia Pellefigue prouve les "vrais divergences de fond entre la gauche modérée classique et Archipel". "On peut d'ailleurs saluer la sincérité des convictions de Nadia Pellefigue qui n'a pas souhaité cette fusion au nom de convictions sur le fond. Et on peut se demander si d'autres socialistes, je pense à Claude Raynal notamment, vont l'imiter ou au contraire se compromettre avec l'extrême-gauche", a-t-il notamment déclaré. 

Rappelons qu'au premier tour, la liste emmenée par le maire LR sortant, Jean-Luc Moudenc, a recueilli 36,18 % des voix, la liste Archipel Citoyen menée par Antoine Maurice, 27,56 % des voix et celle de la candidate socialiste Nadia Pellefigue, 18, 53 %, devant celle de l'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen (5,7 %).   Voir le reportage de Sophie Pointaire et Jean-Luc Pigneux, de France 3 Occitanie :
Elections municipales à Toulouse : Nadia Pellefigue annonce le retrait de sa candidature
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter