EN IMAGES. Arbres au sol, trafic SNCF arrêté, des orages ont frappé fort à Toulouse, dans le Tarn, l'Ariège et l'Aude

Haute-Garonne, Tarn, Ariège...Comme annoncé par Météo France, des orages ont balayé l'ouest de l'Occitanie, hier jeudi 17 juin, provoquant de nombreux dégâts. A Saint-Sulpice-la-Pointe, un enfant a été blessé par la chute d'un arbre.

Comme annoncé par Météo France, des orages forts ont causé des dégâts en Haute-Garonne et dans le Tarn - 17 juin 2021.
Comme annoncé par Météo France, des orages forts ont causé des dégâts en Haute-Garonne et dans le Tarn - 17 juin 2021. © CC/ FTV

102 km/h à Cos, près de Foix. 105 km/h pour à Balma-Lasbordes, près de Toulouse, et des rafales à 112 km/h pour Saint-Félix-Lauragais: les orages qui ont traversé la région Occitanie en fin d’après-midi, hier jeudi 17 juin, ont laissé des traces. Dans la commune de Saint-Sulpice (Tarn), un arbre centenaire s'est effondré sur deux véhicules qui circulaient. Dans l'un d'eux, un enfant de trois ans a été blessé à la tête. Consciente, la petite victime a été prise en charge par des passants, puis par les pompiers. L'enfant a été transporté aux urgences pédiatrique de l'hôpital Purpan de Toulouse, où il est toujours en observation.

Une ligne orageuse frappe Toulouse et son agglomération

C'est aux alentours de 18 heures qu'une ligne orageuse particulièrement active a touché la Haute-Garonne et l'agglomération de Toulouse.

De violentes rafales de vent ainsi que des précipitations courtes et fortes ont entraîné des chutes d'arbres dans de nombreuses communes. Dans le Lauragais, à quelques kilomètres de Toulouse, les rafales sous les orages ont été très puissantes, causant de nombreuses chutes d'arbre vers Escalquens. Une rafale a été mesurée à 112 km/h à Saint-Félix-Lauragais.

Ce vendredi matin à Saint Jean en Haute-Garonne, les traces de la violence de l'orage étaient encore visibles.
Ce vendredi matin à Saint Jean en Haute-Garonne, les traces de la violence de l'orage étaient encore visibles. © FTV K.Pellat

61 communes touchées en Haute-Garonne, plus de 200 interventions

Entre 17h00, début de l'épisode orageux du 17 juin et 1h30 ce vendredi matin, les pompiers de la Haute-Garonne ont précisément procédé à 207 interventions. Arbres et lignes électriques tombés sur la chaussée, toits endommagés, accident de la circulation ou inondations : plus de 100 sapeurs-pompiers ont été mobilisés en simultané sur le terrain. 40 véhicules de secours ont été déployés dans les 61 communes du département touchées par l'épisode orageux.

Beaucoup de routes bloquées le resteront encore ce matin avant leur dégagement. De nombreuses lignes électriques sont tombées au sol. En milieu de journée, ce vendredi 18 juin, 10000  foyers sont toujours privés d'électricité en Occitnaie, dont 3000 dans le Tarn, et 4000 en Haute-Garonne. Les techniciens d'Enedis sont à pied d'oeuvre depuis hier pour rétablir le courant.

Un arbre couché au sol en raison de la violence des rafales de vent près d'Escalquens.
Un arbre couché au sol en raison de la violence des rafales de vent près d'Escalquens. © CC / FTV

Toulouse n'a pas été épargnée. Des rafales de vent particulièrement violentes se sont abattues, dans un ciel déchiré par les éclairs. Dans le quartier des Carmes, dans le centre de Toulouse, un câble électrique s'est décroché provoquant de grosses étincelles. Il n'y a pas de blessé signalé.

cable étincelles

Même scénario dans le Tarn, où les pompiers ont multiplié les interventions. La D.988 a été coupée hier soir en raison de la présence de branches et d'arbres au sol entre Gaillac et L'Isle sur Tarn.

Le trafic SNCF a été perturbé toute la soirée d'hier en raison de ces fortes intempéries. Plusieurs lignes entre Aude et Ariège ont été coupées, notamment les lignes entre St Sulpice et Albi-Rodez-Figeac-Mazamet ainsi qu'entre Foix et Latour. Ce matin, de nombreuses perturbations sont encore à signaler, alors que des agents sont en intervention sur le réseau.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo intempéries pompiers faits divers vent violent routes économie transports sncf