Foire de Toulouse annulée : une catastrophe pour les 300 exposants

La foire internationale de Toulouse, qui devait se tenir du 26 septembre au 5 octobre au Meett, a été annulée par décision préfectorale. Les événements rassemblant plus de 1000 personnes sont désormais interdits. Un véritable drame économique pour les 600 exposants qui comptaient sur ce salon. 

Le MEET de Toulouse a été inauguré en septembre 2020.
Le MEET de Toulouse a été inauguré en septembre 2020. © MICHEL VIALA/MAxPPP
Quatre jours avant l'ouverture de la Foire internationale de Toulouse, l'évènement a été annulé ce lundi 21 septembre. Une décision radicale qui fait suite à l'annonce de nouvelles restrictions à Toulouse et en Haute-Garonne pour stopper la propagation de l'épidémie de Covid-19.
La préfecture a décidé que les événements rassemblant plus de 1000 personnes étaient désormais interdits sur l'ensemble du département de la Haute-Garonne.

Incompréhension des organisateurs

Une décision qui fait l'effet d'une bombe pour les organisateurs. Le groupe GL Events préparait la foire depuis des semaines et se faisait une joie d'investir le tout nouveau parc des expositions de Toulouse, fraîchement inauguré après des mois de travaux.

Le groupe réagit dans un communiqué : "Pourquoi sommes-nous à nouveau frappés par des limitations toujours plus contraignantes alors que les centres commerciaux qui accueillent largement pour certains plus de 5 000 visiteurs n’ont pas de restrictions ? S’en suit un sentiment d’injustice : depuis début septembre, nous avons relancé partout en France des salons et événements avec un dispositif sanitaire totalement sécurisé, à l’instar de la Foire Européenne de Strasbourg pendant laquelle aucun cas de Covid n’a été détecté. Or, on nous interdit tout bonnement de faire notre métier."

Le groupe dit se projeter maintenant sur l'organisation de l’édition 2021 de la Foire Internationale de Toulouse qui se déroulera au MEETT, nouveau Parc des Expositions.

Des exposants désespérés

Les commerçants qui se sont inscrits ne cachent pas leur colère et leur incompréhension. Sébastien Foglieni, gérant de la PME Le Star, spécialiste des jeux d'arcades, de billards et de baby-foot, avait réservé deux stands pour l'occasion. Deux espaces de 12 et 30 mètres carrés qu'il a payé près de 9000 euros.

J'avais réservé un stand pour les jeux et un stand pour mon autre activité, des barbecues, un produit qui marche super bien sur les foires ! Je comptais faire un chiffre d'affaires d'environ 40 000 euros. J'ai aussi investi dans la déco, des panneaux, l'éclairage, et ça c'est de l'argent perdu.

explique Sébastien Foglieni.

"Je ne vis que grâce aux foires et salons"

Certains exposants ne vivent que des foires et des salons. L'annulation de la foire internationale de Toulouse est une vraie catastrophe pour ces petits commerçants. C'est le cas de Patrice Cretoux, installé dans la Drôme et gérant de la société CK'elle qui propose des accessoires de mode éco-responsables.

J'ai été prévenu par mail. Mon stock de montres en bois et de maroquinerie en liège était prêt. J'espérais 15 000 euros de chiffre d'affaires sur 10 jours. J'ai dépensé 500 euros en déco, tables, chaises. C'est de l'argent perdu. Je ne vis que grâce aux foires et salons. C'est terrible économiquement !

réagit Patrice Cretoux de la société CK'elle

D'autres exposants, comme les cuisinistes, vont devoir démonter leur stand. Un crève-coeur pour ces commerçants qui espéraient rebondir économiquement après des mois sans activité. 
 
Le salon de l'immobilier également annulé
Le salon de l’Immobilier de Toulouse, qui devait se tenir du 2 au 4 octobre prochains au nouveau Parc des Expositions MEETT a lui aussi était annulé. Ses organsiateurs annoncent qu'il est reporté au printemps 2021. La prochaine édition se tiendra du 12 au 14 mars 2021.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie événements sorties et loisirs