Football : le TFC doit gagner au Havre pour entretenir l'espoir qui s'amenuise d'une remontée en ligue 1

La défaite 3-1 face au Paris FC samedi soir, a réduit les chances du Toulouse Football Club d'accéder directement en Ligue 1 à la fin de la saison. Une victoire, impérative ce mardi soir sur le terrain du Havre, entretiendrait un espoir qui s'amenuise mais le TFC n'a pas toutes les cartes en main.

Patrice Garande a toutes les raisons d'être soucieux : l'entraîneur du TFC voit les chances d'une montée directe en Ligue 1 s'amenuiser à chaque défaite à l'extérieur - archives.
Patrice Garande a toutes les raisons d'être soucieux : l'entraîneur du TFC voit les chances d'une montée directe en Ligue 1 s'amenuiser à chaque défaite à l'extérieur - archives. © Cédric Méravilles / MaxPPP

La dynamique qui portait les joueurs du Toulouse Football Club en milieu de saison s'est essouflée.

Après leur défaite 3-1 samedi 1er mai au stade Charléty, les Toulousains ont vu leurs espoirs d'une remontée directe en Ligue 1 faire un "grand bond en arrière" : ils sont désormais troisièmes au classement de Ligue 2 et comptent 7 points de retard sur le deuxième, Clermont-Foot, qui est allé s'imposer lundi soir 2-1 au stade des Alpes de Grenoble.

Ce mardi soir, 4 mai, à 19h, les Violets se déplacent au stade Océane du Havre - surnommé "le club doyen" du football français - pour disputer l'un des deux matches reportés pour cause de pandémie de Covid. Il leur faut impérativement gagner pour pourvoir au moins continuer d'espérer...

Les chiffres sont cruels

La vérité des chiffres est cruelle : sur leurs sept derniers matches à l'extérieur, les Violets comptent cinq défaites pour deux matches nuls, soit seulement 2 points de marqués au classement sur 21 possibles.

Dans le même temps, les deux leaders de la Ligue 2, Troyes et Clermont, accumulent les victoires et creusent progressivement l'écart : les Champenois sont inaccessibles et il reste 2 matches à disputer pour Clermont (à domicile contre Sochaux ce samedi 8 mai, puis à Caen le samedi suivant).
Si les Auvergnats engrangent les six points de deux victoires, Toulouse avec 7 points de retard ne peut mathématiquement plus les rattraper.

Tout en priant pour que les Clermontois fassent au moins un faux-pas, les Violets se retrouvent au pied du mur : il leur faut gagner leurs quatre derniers matchs - deux à domicile et deux à l'extérieur - pour marquer les douze points qui leur permettraient d'entretenir l'espoir de terminer deuxièmes au classement final, et donc d'accéder directement en Ligue 1.

Mais la pandémie de Covid-19 est passée par là : ces dernières semaines la quasi-totalité de l'effectif - y compris plusieurs membres de l'encadrement sportif - a été infectée. Même si la plupart ont subi une forme asymptomatique du Coronavirus, la stricte application des règles d'isolement des malades a chamboulé l'effectif sur lequel pouvait compter Patrice Garande.

L'entraîneur du TFC a fait "avec les moyens du bord", tentant de relancer d'anciens titulaires qui avaient perdu leur place dans le onze de départ (comme l'attaquant grec Koulouris), et de faire confiance à des jeunes issus du centre de formation, mais sur le terrain le rendement collectif a lourdement pâti de l'absence de joueurs-clés du dispositif violet, et ce dans toutes les lignes - y compris au poste crucial de gardien de buts.

Le chemin de la rédemption passe d'abord dès ce soir par la Normandie : les Havrais sont quatorzièmes, sortant d'une série de quatre matches nuls et une défaite : la tâche ne semble donc pas insurmontable, d'autant que "coach Garande" va récupérer son gardien titulaire Maxime Dupé, les défenseurs Sébastien Dewaest et Steven Moreira et le buteur Janis Antiste.

Le jeune buteur Janis Antiste fait son retour dans l'équipe du TFC avec un seul objectif : gagner ce mardi soir au Havre.
Le jeune buteur Janis Antiste fait son retour dans l'équipe du TFC avec un seul objectif : gagner ce mardi soir au Havre. © Michel Viala / MaxPPP

Dans la foulée, le Tèf jouera deux fois à domicile : les Violets recevront le SM Caen ce samedi 8 mai, puis le FC Pau le mercredi 12, avant de se rendre à Dunkerque le samedi 15 mai pour le match-couperet de la saison.

Play-offs et barrages

L'espoir d'une remontée directe en Ligue 1 doit stimuler les joueurs pour retrouver la bonne carburation et enchaîner les victoires : l'alternative, en cas d'une mauvaise série et d'une place de troisième - voire quatrième ou cinquième car Grenoble et Paris collent aux basques de nos Toulousains - c'est de devoir disputer les "play-offs" suivis des "barrages d'accession" et là, c'est une autre paire de manches.

... Les Toulousains préféreraient s'éviter un tel parcours du combattant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport ligue 1 ligue 2 le havre ac