Football : le TFC pointe en milieu de classement de Ligue 1... pour les salaires de ses joueurs !

Capitaine, buteur, et meneur d'hommes depuis quelques saisons, le Franco-Ivoirien Max-Alain Gradel est le plus gros salaire du TFC... Mais il est blessé depuis plusieurs mois. / © MaxPPP
Capitaine, buteur, et meneur d'hommes depuis quelques saisons, le Franco-Ivoirien Max-Alain Gradel est le plus gros salaire du TFC... Mais il est blessé depuis plusieurs mois. / © MaxPPP

Selon le quotidien "L'EQUIPE" le TFC se place en milieu de classement de Ligue 1 de football pour les salaires de ses joueurs. La moyenne de l'équipe est à 59 000 € brut mensuels, alors que la moitié des joueurs du championnat gagne moins de 35 000 € par mois.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Le quotidien sportif "L'EQUIPE" publie dans son édition de ce vendredi un dossier sur les salaires (estimés) des footballeurs du championnat de France de Ligue 1.
Sans surprise le PSG occupe la 1ère place de ce classement, avec au sommet la star brésilienne Neymar, qui touche 3 millions d'Euros par mois.

Cette étude montre que dans beaucoup de cas, la masse salariale d'un club correspond assez bien avec sa position en championnat.
Ce n'est cependant pas le cas pour le TFC : le Toulouse Football Club est exactement en milieu de tableau à la 10ème place. La moyenne des salaires de l'équipe est à 59 000 € brut mensuels, alors que la moitié des joueurs des 20 clubs de Ligue 1 gagne moins de 35 000 € par mois.
Cette moyenne est à comparer avec les années précédentes : 50 000 € en 2018 mais 74 000 en 2019. La masse salariale de l'équipe toulousaine semble faire du yoyo ces dernières années, même si ces chiffres sont basés sur des estimations.

Absent des terrains depuis des mois pour cause de blessure, l'attaquant franco-ivoirien Max-Alain Gradel est au sommet de la pyramide des salaires avec 190 000 € brut mensuels.
Deuxièmes ex-aequo, l'ailier droit togolais Matthieu Dossevi et son homologue à gauche Wesley Saïd touchent 120 000 € chacun.
Le milieu Ivoirien Ibrahim Sangaré émarge à 100 000 € et les salaires de tous les autres joueurs de l'effectif professionnel des Violets sont en dessous.
Arrivé de Dijon à l'inter-saison à court de préparation physique, l'attaquant Wesley Saïd est le plus gros transfert de l'histoire du TFC et son 2ème salaire le plus élevé... Mais son rendement offensif se situe bien en-dessous de son standing. / © Max PPP
Arrivé de Dijon à l'inter-saison à court de préparation physique, l'attaquant Wesley Saïd est le plus gros transfert de l'histoire du TFC et son 2ème salaire le plus élevé... Mais son rendement offensif se situe bien en-dessous de son standing. / © Max PPP
En examinant à la loupe les 10 principaux salaires du club toulousain, le quotidien sportif "L'EQUIPE" met le doigt sur un problème récurrent dans les choix de recrutement de la part des Violets : en effet avec un coût proche de 8 millions d'Euros, le transfert de Wesley Saïd est le plus cher de l'histoire du club, devant ceux d'Andy Delort et d'Emmanuel Rivière avec 6 millions d'Euros chacun.

Transferts : quelques échecs onéreux

Chacun d'eux a marqué 10 buts en 51 et 47 matchs joués respectivement sous le maillot violet. C'est à la fois en-dessous de leur standing affiché dans les clubs d'où ils avaient été transférés.
Les regrets du TFC peuvent être d'autant plus grands qu'ils ont ensuite retrouvé une efficacité nettement supérieure dans les clubs où ils sont partis après avoir quitté l'effectif toulousain.

Le cas Wesley Saïd

Or c'est aussi le cas, jusqu'à présent, pour Wesley Saïd : il a marqué 2 buts et donné une passe décisive en 851 minutes passées sur le terrain sur un total de 23 matchs de la saison 2019 - 2020. On est bien loin des espoirs placés en lui.
Son manque de préparation physique pendant l'inter-saison dernière, alors qu'il s'apprêtait à quitter le club de Dijon, et de petites blessures qui sont venues morceler ses débuts à Toulouse, sont autant d'explications... En attendant qu'il retrouve un rendement digne de son statut, le "Tèf" est vingtième et bon dernier du championnat !
Promu entraîneur de l'équipe première depuis janvier 2020 Denis Zanko est l'un des coachs les moins bien payés de Ligue 1. / © AFP
Promu entraîneur de l'équipe première depuis janvier 2020 Denis Zanko est l'un des coachs les moins bien payés de Ligue 1. / © AFP

A la décharge du club, près de la moitié de ses titulaires potentiels sont à l'infirmerie, certains depuis de longues semaines : Max-Alain Gradel, à la fois buteur et meneur d'hommes, qui a parfois tenu à lui seul et à bout de bras le sort de certains matchs ; le défenseur central Nicolas Isimat-Mirin (10ème salaire de l'équipe avec 55 000 €); son homologue le Japonais Gen Shoji, qui vient de repartir pour un club japonais; et l'Uruguayen Augustin Rogel - recruté pour pallier ces absences - est lui aussi "out".

L'entraîneur donne l'exemple

Finalement celui dont le salaire reflète plus exactement le standing actuel du TFC c'est son entraîneur : Denis Zanko émarge à 30 000 € brut par mois. Seuls 2 autres coachs de Ligue 1 ne touchent que 20 000 !
Ce classement établi par nos confrères de "L'EQUIPE" est publié depuis plusieurs années à la même période. Il y a 2 ans la Direction du TFC avait publié un communiqué pour démentir les informations du quotidien sportif français.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus