Un gigantesque lieu dédié à l'art urbain ouvre à Blagnac

Ces artistes en rêvaient : un espace en l'honneur du street art pour exister enfin et montrer leur talent au public amateur ou néophyte. Un lieu de de création de 800 m2 vient d'ouvrir à Blagnac. Une programmation à venir mettra en valeur l'art urbain et le légitimera.
 

Par Yael Benamou

C'est sur un ancien hangar où l'on fabriquait des pièces mécaniques que les artistes ont jeté leur dévolu. Le lieu est brut, vierge.
Familier pour ces artistes qui s'expriment d'ordinaire dans la ville ou chez eux mais là, il n'y aura pas de problème d'espace. 
Avec de très grandes hauteurs de plafonds, 3000 m2 de murs et 800 m2 de surface, ils vont pouvoir exprimer leur art sans restriction. 
© France TV/ Yaël Benamou
© France TV/ Yaël Benamou
 

On a un amour pour les batiments manufacturiers. On a voulu conserver le passé industriel du lieu. On va le transformer en studio. il y aura plusieurs ateliers, raconte Benoît Herduin, graphiste.

Rien n'est encore bien défini : on y trouvera des ateliers de graffitis (dessins à la bombe), de sculptures, de peinture, etc...
Il y aura aussi le projet :  "l'artiste dans son salon". Le public initié ou pas pourra discuter avec l'artiste présent en toute intimité pour désacraliser le statut et casser les préjugés.
 

Un lieu dédié à la transmission

Pour l'artiste, Benoît Herduin qui réalise des graffitis depuis des années, "l'Aérochrome" - c'est le nom donné à ce lieu - sera surtout un espace dédié à la transmission pour les jeunes. Comment les jeunes peuvent s'appropprier leur ville ? Comment peuvent-ils développer leur instinct artistique ? Comment les initier à l'Art ? 
Des questions qui peuvent parfois trouver une réponse avec la culture urbaine. 

© France TV/ Yaêl Benamou
© France TV/ Yaêl Benamou

La programmation changera souvent. Les premières portes ouvertes auront lieu le week-end du 30 et 31 mai 2020. 

Le début d'une histoire 

En cinq ans, l'incubateur Cisart a aidé de nombreux artistes urbains à développer leurs projets et le public a suivi. Il a donc décidé de lancer cette nouvelle structure pour encourager une quinzaine d'artistes en résidence.

Au delà de leur proximité dans "l'Aérochrome" qui favorisera forcément la profusion d'idées artistiques, le groupe sera aussi accompagné dans ses démarches administratives. Une aide précieuse car aujourd'hui encore beaucoup d'artistes ont des difficultés dans ce domaine là. 
© France TV/ Yaël Benamou
© France TV/ Yaël Benamou

Un lieu pour légitimer l'art urbain

La mairie de Blagnac a accueilli le projet avec beaucoup d'enthousiasme : elle a débloqué un budget de 80.000 euros pour remettre sur pied le hangar.

Les arts urbains sont des arts à part entière. Il n'y a pas de classifications dand l'art, tous les styles sont nobles. Joseph Carles, maire de Blagnac

 

© France TV/ Yaël Benamou
© France TV/ Yaël Benamou

Les responsables de la ville de Blagnac réfléchissent actuellement aux endroits de la ville qui pourraient être recouverts de graffitis. Des pans de murs seront, pour une fois, décorés en toute légalité ! 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus