Gilets jaunes : les secouristes des manifestations à Toulouse alertent sur l'escalade de la violence

L'acte VII des gilets jaunes, hier, à Toulouse a été particulièrement violent. La préfecture dénombre 4 blessés dont un jeune homme ayant perdu un oeil. Des chiffres contestés par les secouristes volontaires qui tirent la sonnette d'alarme face à cette violence.
 

La violence lors de l'acte VII des gilets jaunes est encore montée d'un cran.
La violence lors de l'acte VII des gilets jaunes est encore montée d'un cran. © AFP
Des images choquantes, de "guerre civile", devenues insupportables pour l'équipe de secouristes volontaires intervenants sur les manifestations des gilets jaunes depuis le début du mois de décembre.
La mobilisation du samedi 29 décembre a été la journée de trop. Un jeune homme de 24 ans a perdu un oeil après le tir d'un flash-ball. Un bébé de 22 mois s'est retrouvé piégé, durant un quart d'heure, dans une station de métro baignant dans un nuage de gaz lacrymogène. 
Durant plusieurs minutes, l'atmosphère de la station de métro de Compas Cafarelli est saturée de gaz lacrymogène
Durant plusieurs minutes, l'atmosphère de la station de métro de Compas Cafarelli est saturée de gaz lacrymogène © France 3 Occitanie

Pour eux, la situation a dépassé les bornes de l'acceptable. Ils ont donc décidé de lancer cette alerte :  
il faut cesser cette violence avant d'atteindre le point de non retour.

Témoignage recueilli par Christine Ravier et Virginie Beaulieu
 
témoignage secouristes gilets jaunes

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société violence faits divers