La grosse galère du Commingeois Pavel Sivakov dans la première étape du Tour de France 2020

Le jeune coureur franco-russe du Comminges Pavel Sivakov a très mal débuté son premier Tour de France. Sous une pluie battante, l'équipier d'Egan Bernal, le vainqueur sortant , a chuté à deux reprises.
Pavel Sivakov après l'une de ses deux chutes lors de la première étape du Tour de France 2020
Pavel Sivakov après l'une de ses deux chutes lors de la première étape du Tour de France 2020 © Max PPP
Le cycliste russo-commingeois Pavel Sivakov (Ineos Grenadiers) a chuté à deux reprises lors de la première étape du Tour de France remportée au sprint par le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Emirates) et émaillée par une succession de chutes sur une route très glissante.

La pluie avait transformé cette route en patinoire par endroits. 

Pavel Sivakov le jeune lieutenant en montagne du vainqueur sortant Egan Bernala a d'abord chuté dans la descente de la côte de Rimiez, sous une pluie battante, puis une nouvelle fois une vingtaine de kilomètres plus tard dans les rues de Nice. L'enfant du Comminges, 23 ans, qui participe à son premier Tour de France, touché des deux côtés, coudes ensanglantés, a ensuite navigué à l'arrière de la course, sans l'aide de ses coéquipiers. 

Le Français Thibaut Pinot, figurant parmi les favoris de l'épreuve, a lui aussi été pris dans une chute survenue à moins de 3 kilomètres de la ligne.
            
Fils des cyclistes Alexei Sivakov et Aleksandra Koliaseva, Pavel Sivakov, a grandi dans le Comminges, près de Saint-Gaudens, à Soueich.

Il y a débuté le cyclisme à l'âge de 8 ans, avant de connaître une progression constante. Vaincqueur de la Ronde de l'Isard en 2017, et du Baby Giro (le Tour d'Italie juniors) la même année.
Ineos, la plus grande équipe du monde , lui fait signer son premier contrat professionnel en 2018. Le jeune Commingeoios rejoint alors Chris Froome et Geraint Thomas.

En 2019, il remporte le Tour des Alpes et le Tour de Pologne. 

Sur ce Tour de France, son rôle d'équipier aux côtés d'Egan Bernal devrait le tenir un peu dans l'ombre.

Mais en Haute-Garonne, il sera forcément dans la lumière lors de la huitième étape, qui passera à quelques kilomètres de Soueich, son village. Ce samedi 5 septembre, Pavel Sivakov "courra à la maison". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport