Haute-Garonne : le suspect du meurtre de Saint-Michel mis en examen nie les faits

Un homme de 42 ans a été abattu en pleine rue mardi 1e juin, à Saint-Michel, au sud de la Haute-Garonne. Le tireur présumé avait été arrêté par le GIGN peu de temps après. Il a été mis en examen pour assassinat.

L'homme a été abattu en pleine rue à Saint-Michel mardi 1e juin 2021, une commune de 300 habitants.
L'homme a été abattu en pleine rue à Saint-Michel mardi 1e juin 2021, une commune de 300 habitants. © FTV

Mardi 1er juin, un homme de 42 ans a été tué par balles en pleine rue, à Saint-Michel, un village de 300 habitants, situé au sud de Toulouse.

Selon France Bleu Occitanie, le tireur présumé serait un homme de 26 ans. Il a été placé en garde à vue pour assassinat puis mis en examen du même chef d'inculpation.
L'homme nierait les faits qui lui sont reprochés.

En 2020, la justice avait déjà traité un litige entre la victime et le suspect. Ce dernier est déjà connu des forces de l'ordre pour des faits de droit commun. 

L'enquête a d'abord été menée par les gendarmes de Muret et de la communauté de brigades de Cazères, sous la supervision du procureur du tribunal judiciaire de Saint-Gaudens. Au cours de l'intervention de la gendarmerie, le tireur présumé a été arrêté par le GIGN, après un échange de coups de feu où il a été légèrement blessé. 

La suite de l'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Muret et à la section de recherches de Toulouse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société police sécurité violence