Ils sont 11 jeunes salariés et ont choisi de vivre en colocation à Toulouse, un mode de vie dans l’air du temps

Ils n’ont plus le statut étudiant, pourtant ils ont fait le choix de partager le même habitat. 11 jeunes adultes actifs, ingénieurs pour la plus part, vivent en colocation au centre-ville de Toulouse. Un mode de vie très tendance aujourd'hui en France.
 
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse © FTV
Perrine, Guillaume, Inès, Julien… ils sont 11 jeunes adultes actifs à vivre dans une grande maison au centre-ville de Toulouse. Très soudés, ces colocataires ont en commun les mêmes valeurs autour du respect de l’environnement et du partage. Chacun à sa chambre, les autres espaces comme la cuisine, le salon, la cave et le jardin sont des espaces partagés.

Ça permet de garder cette ambiance étudiante, de vivre avec des amis, ça rend le quotidien plus amusant.

Perrine, colocataire



 

Cela ne marcherait pas aussi bien si on ne partageait pas les mêmes valeurs. On se motive les uns les autres, à aller plus loin à se lancer des défis. Sur les déchets notamment, sur le fait de manger toujours plus bio et local. Si on ne partageait pas ça, cette envie, cela n’aurait pas aussi bien marché.

Constance, colocataire

La belle équipe

Le repas est un moment important. Les colocataires essaient de les partager à midi mais c’est surtout le soir que tous se retrouvent autour de la table. Il n’existe pas de règles strictes au sein de la communauté, chacun est autonome et responsable. Il n’y a donc pas de tour de rôle, pas de pression ni de directive pour faire la cuisine ou le ménage. Tout semble harmonieux.
 

Quand on veut faire du ménage on le fait, on le note sur un petit tableau comme ça à la fin du mois on voit qui a fait quoi. Pour la cuisine c’est pareil, c’est au bon vouloir de chacun, y a pas de règles, on fait comme on veut et ça se passe très bien !

Guillaume, colocataire

 

On s’est rendu compte qu’on fait beaucoup moins de tâches ménagères que lorsque l’on vit à deux ou trois dans un appartement.

Lucas

 

L’esprit des lieux

Un mode de vie qui semble bien huilé. Les 11 colocataires se réunissent une fois par mois. Lors de cette assemblée générale ils débattent de tout et organisent le quotidien, les évènements, week-end et budgets.
 
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse © FTV

Chacun a sa chambre, les autres espaces sont partagés. Cuisine, cave, salons et jardin sont des lieux communs. Le jardin a un rôle central. Plantation, composteur et poules pondeuses, ici personne n’a vraiment envie de tout plaquer pour retrouver son indépendance dans un petit deux pièces.
 

Je suis partie en Allemagne et ça m’a trop manqué, après trois semaines, je suis trop contente de vivre ça, tout le monde ensemble, j’ai pas envie d’arrêter tout ça !

Inès

 Comme un air de famille dans un cadre de vie privilégié

La collocation est un choix de vie qui fait du bien au porte-monnaie. Chaque colocataire débourse 320 euros par mois, soit 220 euros de loyer et 100 euros de course. Un budget très léger pour avoir le privilège de vivre en plein centre-ville de Toulouse. L'économie du partage à tous les étages puisque les 11 colocataires se déplacent beaucoup en vélo et mutualisent l'utilisation de deux voitures.
 
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse
Colocation de 11 jeunes adultes actifs au centre ville de Toulouse © FTV

Les jeunes adultes ont actuellement des envies d’espace et de campagne. Ils réfléchissent au monde d'après et envisagent une délocalisation prochaine en Ariège, une destination dans l’air du temps.  
 Voir le reportage de Nicolas Albrand et Régis Guillon
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société environnement