Incident circonscrit samedi soir dans une usine classée Seveso à Saint-Gaudens au sud de Toulouse

L'alerte a été donnée aux alentours de 19 heures dans l'usine de pâte à papier de la société Fibre Excellence, à Saint-Gaudens, au sud de Toulouse. Un site classé Seveso 2. Des dégagements de fumée et de faibles explosions ont mobilisé une soixantaine de pompiers. Il n'y a pas de blessé.

L'incident a mobilisé près de 75 personnes, sapeurs-pompiers, policiers et agents de l'Etat
L'incident a mobilisé près de 75 personnes, sapeurs-pompiers, policiers et agents de l'Etat © JP Duntze / FTV

Il est environ 19 heures samedi lorsque l'alerte est donnée. Un incident s'est produit dans l'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) qui fabrique de la pâte à papier. Le site est potentiellement dangereux, classé en catégorie Seveso 2 - risque haut, rappelle la préfecture de Haute-Garonne dans un communiqué rédigé la nuit dernière.

Pas de victime

L'incident provient d'une perte d'étanchéité dans une chaudière. Du sodium en fusion à 950 degrés s'est écoulé, générant de faibles explosions au contact de l'eau et quelques dégagements de fumée. L'incident est resté contenu à l'intérieur de l'usine. Il n'y a pas eu de blessé. 

Le site est classé Seveso 2 en raison du stockage de certains produits potentiellement dangereux comme le bioxyde de chlore et le chlorate de sodium. Mais ces produits ne sont pas stockés à proximité de la zone du sinistre. 

Usine à l'arrêt ce matin

A la suite de cet incident, l'usine de Saint-Gaudens a été placée à l'arrêt. Afin d’évaluer les conséquences de l’incident, le fonctionnement de la chaudière est suspendue par arrêté préfectoral.

Ce matin, des sapeurs-pompiers étaient encore présents sur place notamment pour procéder à des relevés dans l'air. Aucune toxicité dans l’air n’a été relevée par les mesures réalisées, annonce la préfecture à la mi-journée mais ces mesures se poursuivent.

L'intervention a mobilisé 60 sapeurs-pompiers, deux équipages de la police nationale et une dizaines d'agents de l'Etat (préfecture et DREAL). La préfecture de Haute-Garone rappelle que l'usine est régulièrement inspectée (quatre inspections en 2020 et deux depuis le début de l'année 2021).

Les personnels de l’usine sont présents sur le site pour maintenir une surveillance renforcée avant de procéder à la remise en état de l’installation.

Préfecture de la Haute-Garonne

Une inspection sera réalisée ce lundi 17 mai par le service des installations classées pour la protection de l’environnement de la DREAL Occitanie, précise encore le communiqué à la mi-journée de la préfecture de Haute-Garonne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers industrie économie