J'ai testé la ligne de métro A version XXL à l'heure de pointe à Toulouse

Aux heures de pointe, les rames de métro de la ligne A sont toujours pleines de monde, malgré l'agrandissement. / © FTV / Karen Cassuto
Aux heures de pointe, les rames de métro de la ligne A sont toujours pleines de monde, malgré l'agrandissement. / © FTV / Karen Cassuto

Vendredi 10 janvier 2020. La ligne A du métro toulousain agrandie est enfin lancée. Le matin, à l'heure de pointe, le changement se fait difficilement ressentir. J'ai testé pour vous cette toute nouvelle version des transports souterrains de Tisséo.

Par Karen Cassuto

Arrivée au parking du métro Basso Cambo : 7h56. Les places disponibles sont nombreuses. Je gare ma voiture et me dirige vers le métro. Au premier abord, pas de changement. Les mêmes journaux sont distribués devant les portes d'entrées. A l'intérieur en revanche, ce sont des bonbons et des flyers qui sont donnés aux voyageurs. La petite boîte couleur or indique "Ligne A en XXL, bienvenue à bord !". C'est donc enfin le lancement du métro A version agrandie. Côté portique, encore une distribution : des titres de transport. Deux déplacements offerts valables le week-end du 11/12 janvier 2020. Des tickets, eux aussi, couleur or. 
 
Des cadeaux ont été distribués pour le lancement de la ligne A version XXL du métro toulousain : deux titres de transport pour le weekend du 11/12 janvier 2020 et des bonbons colorés. / © FTV
Des cadeaux ont été distribués pour le lancement de la ligne A version XXL du métro toulousain : deux titres de transport pour le weekend du 11/12 janvier 2020 et des bonbons colorés. / © FTV


Un léger changement dans les petites stations


A la station Basso Cambo peu d'évolution. Les voyageurs sont rarement excessivement nombreux à cette station, terminus de la ligne. Visuellement non plus, rien ne laisse paraître que le métro a été agrandi d'une rame et donc quatre voitures.

Un peu plus loin, c'est l'arrêt "Mirail université". Ici l'agrandissement du métro était attendu par les étudiants, qui ont dû trouver d'autres moyens d'aller à la fac pendant les travaux et donc la fermeture temporaire de la ligne. Marie, 23 ans est catégorique : "on sent plus de lourdeur au démarrage parce qu'il y a plus de rames. J'ai ressenti la différence de poids." Ce matin, à 8h20, les étudiants sont peu nombreux à utiliser le métro.

Ecoutez ces témoignages récoltés notamment aux stations Basso Cambo et Arènes :
 


Prochaine station : Arènes. Lieu de transit pour un grand nombre d'usagers. Chaque matin ils viennent de villes périphériques en bus ou en train pour rejoindre le métro ici. Daphné et Laure vivent à Colomiers et travaillent au Capitole. Pour elles, ça valait le coup d'attendre. Les travaux du métro ont été interrompus à plusieurs reprises. Dernier report de l'ouverture de la ligne en date : ce lundi 6 janvier. En cause : un incident rare au niveau d'un transformateur.
 

Il y a moins de monde qui se marche dessus, moins de pression ce matin. Et à l'intérieur de la rame, on se sent moins serrés. Laure, 24 ans, usagère quotidienne de la ligne A.
 

A Jean-Jaurès : "vous êtes sûre que l'agrandissement a déjà été fait ?"


Le reste du trajet jusqu'à Jean-Jaurès se déroule pour le mieux. Je ne sais pas vraiment s'il y a moins de monde que d'habitude ou si l'effet de l'agrandissement du métro se fait sentir. Peut-être un peu les deux. 9h14. Arrivée : Jean-Jaurès. Ici l'agrandissement est invisible. A tel point qu'un voyageur me demande : "vous êtes sûre que l'agrandissement a déjà été fait ?".

Ecoutez ces témoignages d'usagers à la station Jean-Jaurès :
 

Ines, 20 ans. Yassmine, 28 ans. Et une dizaine d'autres usagers sont dans la même situation : ils ratent un, deux voire trois métros avant de pouvoir enfin monter dans une voiture. Kheira est restée sur le quai de 9h41 à 9h48, à attendre de pouvoir accéder à une rame. Ici le métro est bondé. Rien n'a changé. Sauf une chose, mais seulement pour aujourd'hui : un orchestre.

Quelques minutes avant 9h30, une voix résonne : "merci d'accueillir, pour l'ouverture de la ligne A XXL, les Rogers !" Un groupe de 5 musiciens aux sonorités joviales ravivent les usagers. Une vingtaine de personnes se place en face du groupe, danse, tape des mains puis applaudit. La majorité a sorti son téléphone pour immortaliser la scène. Et même depuis l'intérieur d'une voiture du métro, le temps de l'ouverture des portes, une femme sort sa main et son smartphone pour filmer quelques secondes les artistes. L'orchestre joue sur les quais du métro depuis 7h30 ce matin. Engagé par Tisseo, il intervient aux heures de pointe. Prochain rendez-vous : de 16h30 à 18h30.
 

A 9h58, je réussis à monter dans le métro A, station Jean-Jaurès, la voiture dans laquelle je monte est pleine. Je dois attendre 7 stations pour espérer trouver une place assise. Retour à ma voiture sur le parking du métro Basso-Cambo. Avant de démarrer on m'interpelle : "vous partez ?". Ici les places sont précieuses, le parking s'est rempli en mon absence. Toutes ces voitures sont probablement des travailleurs qui ont pris le métro ce matin. Jusqu'à aujourd'hui la ligne A pouvait accueillir jusqu'à 220 000 voyageurs. Avec ces deux rames supplémentaires Tisséo promet d'accueillir 400 000 voyageurs quotidiens.

Pour aller plus vite

Retrouvez ici le récit de cette journée en story, sur notre compte Instagram.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus