Le pionnier Agronutris, près de Toulouse, premier "éleveur" en Europe d'insectes comestibles

La start-up toulousaine Agronutris est implantée à Saint-Orens. Elle vient de recevoir un avis favorable de l'EFSA faisant d'elle le premier "éleveur" en Europe d'insectes comestibles. #NousPaysans

Le "tenebrio molitor", ou ver de farine, élevé et transformé par Agronutris
Le "tenebrio molitor", ou ver de farine, élevé et transformé par Agronutris © Agronutris

Créée en 2011, Agronutris est une société de biotechnologie française spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes en protéines pour l’alimentation animale et humaine.

Basée à Saint-Orens, au sud-est de Toulouse, la société est composée de 25 personnes. Parmi elles, des entomologistes, des biologistes et même des zootechniciens... 

Quelque peu anarchique à ses débuts, la possibilité de commercialiser des insectes comestibles a considérablement évolué ces dernières années. Depuis 2018, les insectes sont régis par le règlement de la "Novel food". 

Qu'est ce que la "Novel food" ?

Les "nouveaux aliments" sont ceux qui n'ont pas d'historique de consommation dans l'Union européenne avant le 15 mai 1997. Les insectes en font partie, comme certaines graines ou certaines espèces végétales marines.

Pour les autorités européennes, les enjeux sont importants. Ils sont sanitaires, toxicologiques, voire environnementaux. 

Agonutris est la première entreprise à obtenir une opinion favorable de l'EFSA en Europe, depuis la mise en place de ces nouvelles normes. Un avis favorable qui pourrait se transformer en autorisation, dans le courant de ce 1er semestre 2021.

10 ans de recherche et développement

Ce feu vert est le résultat de 10 ans de travaux dans l’élevage d’insectes. En élevant 9 espèces différentes,  Agronutris a accumulé des données uniques sur la biologie, la microbiologie, la toxicologie et la composition nutritionnelle des insectes. 

Cet avis favorable est une satisfaction. C’est la reconnaissance par la plus haute autorité de sécurité alimentaire de 10 ans de recherche et d’innovation. Cela va permettre aux insectes de prendre pleinement leur part dans le système alimentaire européen. Cet avis reconnaît comme sûr l’usage du tenebrio molitor d’Agronutris

Cédric Auriol, cofondateur d'Agronutris

 

L'équipe d'Agronutris
L'équipe d'Agronutris © Agronutris

 

Un marché de niche

Les insectes ont le pouvoir de réduire considérablement l’impact environnemental de notre alimentation, leur élevage nécessite peu de ressources, leur croissance est rapide et leurs qualités nutritionnelles sont excellentes. Mais en France, l'entomophagie, la consommation d'insectes par l'être humain, reste très marginale.

Une alternative pour l'aquaculture

Depuis 3 ans, Agronutris a accentué ses recherches sur la production de farines d'insectes, destinées aux animaux : les animaux de compagnie, comme les chiens et les chats mais aussi des farines destinées à l'aquaculture. 

Jusqu'à présent, les poissons d'élevage, sont essentiellement nourris avec des farines de poissons pêchés en mer. Car le poisson est un animal carnassier. Les farines d'insectes permettent donc de nourrir les poissons d'élevage tout en réduisant l'impact de la pêche sauvage. 

Pour cette farine destinée à l'aquaculture, c'est la mouche "soldat noir" qui a été choisie. En deux semaines d'élevage, le poids de sa larve est multiplié par 10 000 !

 

Les mouches "soldat noir" dans leur volière
Les mouches "soldat noir" dans leur volière © Agronutris

C'est dans les Ardennes que la 1ère implantation industrielle d'Agronutris devrait se faire, avec la création d'ici 2022 d'une usine à Rethel. Un investissement de plusieurs millions d’euros, qui devrait déboucher sur la création d'une soixantaine d'emplois. Agronutris produira plusieurs milliers de tonnes de larves de mouches destinées à la nutrition de poissons d’élevage.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
europe innovation économie consommation environnement insolite