• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les insectes de Toulouse se dégustent au salon de l'Agriculture

Dans le sud de la France, dans une ferme intérieure à Saint-Orens de Gameville, pas loin de Toulouse, Cédric élève depuis 2011 des insectes destinés à la consommation - février 2018 / © France 3
Dans le sud de la France, dans une ferme intérieure à Saint-Orens de Gameville, pas loin de Toulouse, Cédric élève depuis 2011 des insectes destinés à la consommation - février 2018 / © France 3

Avez-vous déjà mangé des insectes ? Cédric Auriol est à la tête de l'entreprise Micronutris, une ferme d'élevage d'insectes, proche  de Toulouse. Et,  en bon commercial il explique sur son stand au salon que manger des insectes est bon pour la santé. Tout le monde ne partage pas son avis.

Par Joane Mériot

ASaint-Orens de Gameville, non loin de Toulouse, Cédric Auriol élève depuis 2011 des insectes destinés à la consommation. Une activité qu’il entreprend après avoir lu un rapport de l’ONU préconisant la consommation d’insectes.
Sur son stand dans le hall 3 du salon de l'Agriculture, le patron de Micronutris propose un discours bien rôdé. 



Ma petite entreprise


Au début ils sont trois salariés, un spécialiste des insectes et un agronome aujourd’hui ils sont quinze. C’est dire si l'insecte rapporte. En 7 ans l'activité a été multipliée quasiment par 10. Il existe aujourd'hui 500 revendeurs de ces grillons en France principalement dans des magasins bio et on en compte quelques centaines à l’étranger.

Production 100% locale ?

Dans une ferme couverte  de 650 m2, Cédric élève deux types d’insectes, des grillons et des ténébrios.
« 100% du cycle de vie de ces insectes est fait chez nous », confie le fondateur.
Ces petites bestioles se nourrissent exclusivement de fruits et légumes cultivés dans la région de Toulouse. Ensuite, lorsqu’ils sont arrivés à maturité, ils sont désydratés.
"On obtient alors un produit sec qui conserve ses qualités nutritionnelles et qui se stocke plus facilement."
La production oscille entre 1,5 et 2 tonnes d’insectes par mois.

Les insectes sont déshydratés, ils se conservent et consomment plus facilement secs - février 2018 / © France 3
Les insectes sont déshydratés, ils se conservent et consomment plus facilement secs - février 2018 / © France 3


Mais pourquoi manger des insectes ?

C’est bon pour la santé, et pour l’environnement !
Selon  un rapport de l’ONU, les insectes constituent une source nutritive sous exploitée. Ils sont connus pour leur fort taux de protéines, ils sont riches en magnésium et en Oméga 3.
Et côté environnement, la production d’insectes rejette 100 fois moins de gaz à effet de serre que la viande.
Mais surtout, il faut en manger pour leur goût si particulier prône Cédric Auriol.

Vous avez goûté ?

Des grillons aux thyms, des ténébrios au paprika, l'entreprise développe différents arômes pour accomoder la dégustation de ces insectes. Ils se mangent aussi cuisinés, en salade ou en dessert.

Ces insectes peuvent se manger cuisinés en salade, en dessert - février 2018 / © France 3
Ces insectes peuvent se manger cuisinés en salade, en dessert - février 2018 / © France 3


"Cela a un côté un peu croquant, salé, un côté crevette" s'exclame un visiteur. Un autre déplore le manque de goût et note juste le croustillant.
Aujourd’hui, deux milliards de personnes consomment des insectes sur la planète.

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus