FOOTBALL. Le président du TFC Damien Comolli, placé en garde à vue pour une affaire de faux agents de joueurs

Le président du TFC Damien Comolli a été entendu, jeudi 6 juin 2024, par le tribunal correctionnel de Marseille. Il s'agit d'une affaire de faux agents dans le milieu du football qui auraient mis en relation des joueurs ou entraîneurs avec des clubs professionnels. Concernant le TFC, ils auraient fait venir le fils de Christophe Galtier (Jordan) comme entraîneur adjoint l'été dernier. Le club et son président clament leur innocence.

Ils n'avaient pas de licence, mais ils ont joué les intermédiaires entre les joueurs ou les entraîneurs et les clubs. Selon un communiqué du parquet de Marseille, "le 6 juin 2024, six personnes, dont trois agents sportifs licenciés et trois personnes mises en cause pour avoir exercé illégalement cette activité ont été déférées devant le parquet de Marseille pour notification des charges, convocation devant le tribunal correctionnel de Marseille et placement sous contrôle judiciaire."

Le président du TFC auditionné

En plus de ces six personnes, et toujours selon le parquet de Marseille, "deux autres, dirigeants de clubs professionnels, ont fait l’objet d’une convocation devant le tribunal correctionnel de Marseille. Une autre personne a vu sa garde à vue levée sans suite judiciaire." Selon le journal Le Parisien, Damien Comolli a bien été placé en garde à vue. Il lui est reproché d’avoir approché un "faux agent" pour faire venir Jordan Galtier, le fils de Christophe Galtier (entraîneur du LOSC, ASSE et PSG), au TFC comme entraîneur adjoint de Carles Martinez Novell.

Toujours selon le quotidien, ce faux agent serait John Valovic-Galtier, le fils adoptif de Christophe Galtier.

L'affaire porte sur plusieurs transferts douteux, notamment celui du joueur Andy Delort à Nice. L'enquête aurait débuté en octobre 2021 suite aux révélations auprès de la justice d'un vrai agent sportif licencié. Selon le parquet de Marseille, "ce système aurait ainsi permis l’homologation de plusieurs contrats de joueurs et entraîneurs professionnels par la Fédération Française de football, victime de ces agissements supposés, et au paiement de nombreuses commissions d’agents."

Plus de 2M€ auraient ainsi été saisis.

Le TFC et son président clament leur innocence

Ébruitée par le quotidien L'Équipe et le journal Le Parisien, cette affaire a fait réagir le club toulousain. Dans un communiqué, le TFC indique que "dès le début de la procédure, Damien Comolli a pleinement coopéré avec les enquêteurs, répondant à toutes leurs questions et fournissant les informations demandées de manière exhaustive. Le TFC et Damien Comolli ont toujours scrupuleusement respecté les règles établies, en toute intégrité et totale transparence".

Selon l’avocat de Damien Comolli (Me Olivier Martin) : "devant le tribunal, et dans le cadre d’un débat contradictoire, il sera rapporté la preuve que les infractions reprochées à Damien Comolli ne sont absolument pas caractérisées."

Selon le parquet de Marseille, les 8 personnes poursuivies doivent comparaître à l’audience du tribunal correctionnel de Marseille du 21 juin 2024 des chefs d’escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux, exercice illégal de l’activité d’agent sportif ou complicité. Deux d’entre elles sont également poursuivies pour blanchiment.

Les peines encourues pour les faits reprochés vont jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 1.000.000€ d’amende.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité