Le secteur de l'aide à domicile en souffrance par manque de personnel, obligé d'annuler des soins

Publié le
Écrit par Karine Pellat

L'association "Solidarité familiale", une structure d'aide à domicile qui intervient dans l'agglomération de Toulouse et celle du Muretain lance un cri d'alarme. La crise sanitaire a accentué les problèmes de recrutement. Faute de personnel suffisant, certains soins sont annulés.

Les structures d'aide à domicile sont en manque de personnel. La situation n'est pas nouvelle, mais s'est dégradée avec la crise sanitaire du Covid. L'association "Solidarité familiale", une structure d'aide à domicile qui intervient dans les agglomérations de Toulouse et du Muretain lance un cri d'alarme.

"Nous sommes obligés d'annuler des soins"

C'est un vrai cri d'alarme que lance Bernadette Rodrigo, la directrice de "Solidarité familiale". L'association gère 1 400 personnes au quotidien. Face aux difficultés de recrutement, l'association a annulé les interventions simples (promenade, courses) au profit des interventions dites vitales (prise de médicaments). 

Prioriser les patients, faire un tri...Ce n'est pas normal, ce n'est pas notre métier.

Bernadette Rodrigo, Directrice "Solidarité familiale"

Les missions essentielles sont bien-sûr assurées, mais le personnel n'est pas interchangeable. Ce que fait un infirmier, ne peut pas être fait par un éducateur spécialisé et vice-versa.

Situation compliquée par la crise Covid

L'association, comme tout le secteur médico-social connait des difficultés de recrutement. Mais jamais autant que depuis le début de la crise sanitaire. Car le personnel est épuisé par des mois d'activité intense. Il y a également dans ce secteur des soignants qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Sans parler des salariés considérés "cas-contact" et qui sont écartés de leur poste en raison de la quarantaine.

L'association recherche des aide-soignants et des auxilliaires de vie

L'association emploie 311 personnes. Des infirmiers, aide-soignants, éducateurs spécialisés mais aussi des cuisiniers et des auxilliaires de vie. Il manque 17 personnes, deux aide-soignants et une quinzaine d'auxilliaires de vie et cuisiniers, pour que la machine fonctionne normalement,

 

Tout un secteur en difficulté

La baromètre de l'aide à domicile publié par l'UNA, l'Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles, est éloquent. La moitié des structures d'aide à domicile rapportent des ruptures de prise en charge faute de personnel, un poste proposé sur trois reste vacant et une "fuite" de certains salariés se perçoit. La situation n'est pas nouvelle, mais s'est dégradée avec la crise sanitaire.

Une revalorisation salariale très attendue

Les aides à domicile intervenant chez les personnes âgées et handicapées bénéficieront le 1er octobre 2021 d'une augmentation salariale "historique" de 13 à 15 %. Cette hausse, attendue de longue date par les représentants du secteur, était prévue par un avenant à la convention collective de la branche, négocié il y a plusieurs mois par les partenaires sociaux, mais qui attendait depuis le feu vert de l'Etat. C'est désormais chose faite.