Législatives 2022. Présence à l'Assemblée nationale : il a fait quoi mon député pendant 5 ans ?

Plus sur le thème :

Avant le 1er tour des Législatives 2022, nous vous proposons une série de 3 articles en forme de bilan de l'activité des députés sur la dernière mandature. Focus sur les 26 députés d'ex Midi-Pyrénées. Episode 1 : qu'en est-il de leur présence au palais Bourbon ?

Il y a les assidus et ceux qui développent une allergie au palais Bourbon... Les spécialistes des séances solennelles avec présence des caméras. Il y a les discrets, les besogneux, les usurpateurs... Plusieurs sites permettent de suivre l'activité de son député.

L'observatoire citoyen de l'activité parlementaire publie plusieurs données chiffrées sur 49 mois d'exercice (hors vacances parlementaires) pour ceux qui ont tenu toute cette mandature.

Des éléments qu'il est toujours bon de connaître si jamais votre député se représente. 

Les députés les plus assidus

Sur le site de l'Assemblée nationale ou sur celui de l'observatoire citoyen de l'activité parlementaire (nosdeputes.fr), il est possible de connaître la présence de votre député en commission parlementaire ou dans l'hémicycle. Ce classement ne tient donc pas compte du travail effectué et de la présence du député dans sa circonscription. Sur ces critères, voici le palmarès des 26 députés de l'ex-région Midi-Pyrénées. 

  1. Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne et présidente du groupe Socialistes et Apparentés. 187 semaines d'activité sur 49 mois d'exercice, membre de la commission des finances. Dans son tableau de bord, que du vert (elle figure parmi les 150 députés les plus actifs) : présence en commission, dans l'hémicycle, amendements, propositions, questions orales et écrites.
  2. Jean-René Cazeneuve, député LREM du Gers. Rapporteur général de la commission spéciale de lutte contre le dérèglement climatique. 186 semaines d'activité sur 49 mois. Très présent à l'assemblée, il est aussi celui qui a écrit le plus de rapports (24) en revanche il n'a pas signé beaucoup d'amendements et n'a fait aucune proposition de loi.
  3. Jean Terlier, député LREM du Tarn. 174 semaines d'activité sur 49 mois. Même remarque que pour son prédécesseur sur le podium : peu d'amendements, aucune proposition de loi et très peu de questions orales et écrites posées.

Les députés les plus absents

  1. Gisèle Biémouret, députée socialiste du Gers. 117 semaines d'activité sur 49 mois. Mais elle a signé plus de 15.000 amendements et posé 19 questions orales dans l'assemblée, un chiffre plutôt élevé.

  2. Michel Larive, député LFI d'Ariège. 133 semaines d'activité sur 49 mois. Le député investi par la NUPES pour les législatives 2022 est aussi dans le rouge pour sa participation en commission, mais il figure parmi ceux qui sont le plus intervenus en commission et dans l'hémicycle.

  3. Anne Blanc, députée LREM de l'Aveyron. 137 semaines d'activité sur 49 mois. Elle est pointée partout dans le rouge : interventions, amendements et questions posées.

Prochain épisode : nous vous proposerons de passer au crible l'activité des 26 députés d'ex Midi-Pyrénées sur les cinq dernières années de mandature.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité