Les parents d'élèves du collège des Ponts Jumeaux de Toulouse et les habitants du quartier s'interrogent sur l'accueil des enfants dans les prochains mois

Ca va coincer au collège des Ponts Jumeaux de Toulouse. 4 algecos dans une cours de récréation de 780 m², les 382 élèves du collège vont se retrouver à l'étroit à cause des travaux d'extension. Mardi après-midi la quasi totalité du personnel a débrayé pour alerter sur cette situation. Le comité de quartier des 7 Deniers apporte son soutien.

Les travaux d'extension du collège étaient prévus et personne ne les remet en question. Mais ils ont pris du retard à cause du Covid. Ils devraient commencer en février 2024 mais les personnels du collège, les parents d'élèves et le comité de quartier des 7 Deniers s'interrogent sur l'accueil des élèves pendant les travaux. 

Le collège prévu pour 300 élèves va en accueillir 480

Le quartier des 7 Deniers est porteur, il attire et les effectifs au collège augmentent. "Nous avons eu 1 000 habitants de plus en 10 ans,"  reconnaît Thomas Bunel, le président du comité de quartier des 7 Deniers.

Le collège initialement prévu pour recevoir 300 élèves va bientôt en accueillir 480. A l'heure actuelle, il y en a 382 et les 780 m2 de la cour sont devenus étroits. Il était prévu de mettre 3 algeco dans la cour de récréation : 2 pour y accueillir chacun une classe qui déménage pour cause de travaux et 1 pour de la logistique.

Finalement le 4 avril, lors d'un conseil d'administration extraordinaire, tout le monde a appris qu'il y aurait finalement 4 préfabriqués. "Je vois très bien ces Algecos posés pendant les vacances de Pâques, affirme Karim Hamami, président de l'association des parents d’élèves et représentant FCPE. Mais ce 4e algeco amène des questions et nous n'avons pas de réponses. Ce préfabriqué supplémentaire signifie-t-il que l'on aura une classe supplémentaire à la rentrée 2023 ? On entend dire aussi que le rectorat en rajouterai une autre encore en septembre 2024..."

Mardi dernier 4 avril, des professeurs et du personnel du collège ont débrayé dans l'après-midi pour protester contre ces conditions qui selon eux, posent des questions de sécurité et de logistique pour l'accueil des collégiens. "Pour rajouter une classe supplémentaire, il faut des moyens derrière. Comment va évoluer la cuisine, l'infirmerie sera-t-elle revue en proportion ? Qui va accompagner les élèves et garantir leur sécurité pendant les travaux ? Avec 4 préfabriqués dans la cour, chaque élève aura un peu plus d'un mètre carré pour s'amuser alors que la préconisation c'est 4 m² ." Karim Hamami n'est pas le seul à s'interroger.

Le comité de quartier des 7 deniers en soutien

Dans un communiqué, le comité de quartier des 7 Deniers demande à l'Etat et au département de trouver d'autres solutions. "Si les travaux devaient déjà impacter fortement le fonctionnement du collège, leur report, même s'il est inéluctable, va accentuer ces difficultés sur les temps de pause pour les élèves et les personnels".

En concertation avec les parents du collège et des 3 écoles élémentaires du secteur, le comité demande aux autorités de revenir sur plusieurs points :

  • pas de classes supplémentaires au collège durant les travaux
  • modification de la carte scolaire avec la non-suppression d'une classe au collège Fermat
  • la possibilité de dé-sectoriser les enfants pour convenance personnelle vers les collèges de Blagnac ou de Fermat
  • le déblocage de moyens suffisants pour l'encadrement des collégiens

Le conseil départemental de la Haute-Garonne qui a la charge des collèges a financé ce chantier de rénovation de 7 millions d’euros. En 2025, sa capacité devrait être portée à 480 élèves. 

"La problématique des effectifs aux 7 Deniers est posée depuis la maternelle"

L'attractivité du quartier des 7 Deniers avec la future station de métro, celle aussi du collège des ponts Jumeaux est de notoriété publique. Et ce n'est pas la première fois que l'établissement doit faire face à cette problématique.

En 2019, le collège était déjà en sureffectif et suite à une mobilisation, 6 élèves de l'élémentaire du secteur avaient été envoyés dans d'autres collèges des alentours, notamment à Blagnac. 

"La problématique des effectifs aux 7 Deniers est posée depuis la maternelle," affirme le président de l'association des parents d'élèves du collège. Mais personne n'est clair sur les perspectives futures et les moyens qui seront octroyés."

Les parents d'élèves ont demandé un rendez-vous au rectorat de Toulouse. Jeudi prochain 13 avril à 18h, le conseil départemental de la Haute-Garonne a lancé une invitation aux parents des élèves des écoles élémentaires du secteur et à ceux du collège des Ponts Jumeaux.

Le rectorat de Toulouse devrait être représenté.  A l'ordre du jour : la rentrée scolaire 2023 et les conditions d’accueil des collégiens. L'occasion de tirer certaines choses au clair.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité