Leur ami détenu, ils tentent de mettre le feu à la gendarmerie : trois jeunes de 18 ans interpellés

Des individus de 18 ans ont été appréhendés pour l'incendie à la gendarmerie de Saint-Jory (Haute-Garonne) le 1e novembre 2023. Ils ont tenté de libérer un ami détenu en mettant le feu à des containers poubelles à l'arrière de la caserne.

Trois individus, tous âgés de 18 ans, ont été appréhendés par les gendarmes de la section de recherches, assistés par la brigade de recherches de la compagnie Toulouse Saint-Michel, pour leur implication présumée dans l'incendie criminel de la gendarmerie de Saint-Jory, selon la Dépêche du Midi. Les faits ont eu lieu le soir d'Halloween, lorsqu'une dizaine de personnes masquées ont lancé des projectiles en direction des forces de l'ordre, conduisant à l'arrestation d'un suspect.

Peu après cette arrestation, les amis du détenu ont tenté de le libérer en mettant le feu à des containers poubelles à l'arrière de la caserne de gendarmerie. Les flammes se sont propagées à un véhicule, provoquant une explosion et une fumée dense. L'intervention rapide des gendarmes a permis d'évacuer le personnel et les détenus, évitant ainsi des conséquences dramatiques.

Les trois suspects, déjà connus des autorités locales pour des troubles du voisinage et des bagarres, font actuellement l'objet d'interrogatoires, toujours selon le quotidien local. Jusqu'à présent, ils n'avaient jamais été impliqués dans de tels actes criminels. L'enquête, confiée à la brigade de recherches de la compagnie Toulouse Saint-Michel et à la section de recherches, se poursuit également sur la destruction d'une voiture de la gendarmerie lors de cette nuit agitée à Saint-Jory. Les autorités attendent les résultats des interrogatoires pour déterminer la suite des procédures judiciaires.