Après le blocus de Toulouse, les agriculteurs obtiennent un rendez-vous avec le ministre

© Fabrice Valery / France 3 Occitanie
© Fabrice Valery / France 3 Occitanie

Depuis 7 h 00 ce mercredi matin, plusieurs dizaines de tracteurs bloquent les rocades toulousaines par des opérations escargots tandis que d'autres entourent la Préfecture. Le Préfet propose un rendez-vous avec le ministre de l'agriculture. Suivi des événements en live.

Par Michel Pech

19h30 La levée des barrages risque d'être longue sur la rocade de Toulouse
 




18h45 la préfecture confirme le rendez-vous avec le ministre

C'est par ce tweet que le préfet de région vient de confirmer par écrit le rendez vous de vendredi à Paris entre le ministre de l'agriculture et une délégation d'agriculteurs d'Occitanie.
 

#mouvement des #agriculteurs #Toulouse ➡️ une délégation d' #agriculteurs a été reçue par @PrefetOccitanie ➡️ Retrouvez le communiqué de presse ⬇️

18h30 Sur la rocade à l'Est de Toulouse, les voies dans les deux sens sont totalement bloquées

A hauteur de la sortie La Roseraie, la confusion est totale. Les voitures des particuliers sont bloquées sur des kilomètres dans les deux sens. Rares sont ceux qui arrivent à passer.
Les agriculteurs attendent une confirmation écrite du rendez-vous promis par le préfet avec le ministre de l'agriculture ce vendredi.
En attendant, les tracteurs ne bougent pas.
Dès qu'ils recevront cette confirmation écrite, ils quitteront les lieux mais la levée du camp se fera très lentement. Il faudra évacuer tous les détritus laissés sur la chaussée.
Un seul conseil aux automobilistes : évitez cette zone à tout prix !
Dans la vidéo qui suit , sur place, Fabrice Valéry fait le point de la situation depuis la rocade Est.



 

18 h les agriculteurs s'en vont en laissant des tas de petits cadeaux

le canon à eau fait le ménage

Les tracteurs quittent la ville


17h00- Un rendez-vous avec le ministre est promis

La délégation est sortie de la Préfecture. Le Préfet leur a proposé un rendez-vous vendredi à Paris avec le ministre de l'agriculture.
Les manifestants veulent une confirmation écrite de ce rendez-vous. En attendant, les tracteurs vont quitter sans incident autant que faire se peut, le centre ville et rejoindre leurs camarades toujours stationnés sur le périphérique eu nord-est dans Toulouse.
Dans les images qui suivent, un responsable FDSEA explique tout cela aux manifestants :


16h30 - Le trafic de la rocade est toujours perturbé au nord-est

Notamment entre les sorties Lasbordes et l'Union sur le périphérique intérieur et extérieur. En ville, instant de calme en attendant la sortie de la délégation.


16h00 - Une délégation est reçue par le Préfet

Les images et le commentaire sur place de Fabrice Valéry


15h40 - Plus rien ne bouge

Le calme est revenu.

Les commerçants ont baissé leurs rideaux.



 


15h30 - la valse du fumier commence près de la Préfecture


15h00 -les tracteurs pénètrent dans Toulouse



14h00 -la police organise et peaufine la zone de protection de la Préfecture de Région

Des grilles amovibles anti-émeutes sont disposées en travers des grands axes. Des grilles qu'en principe, même les tracteurs ne peuvent pas défoncer.
Quelques heures après la première installation, le Préfet a fait reculer ces grilles de plusieurs dizaines de mètres. 
La crainte des autorités: l'invasion de la place Saint-Etienne devant la Préfecture.


13h30 Pique-nique saucisses sur l'autoroute

En début d'après-midi, une soixantaine de tracteurs, sur les 110 comptabilisés par la préfecture, ont coupé le périphérique, au niveau du quartier du Mirail, avec des pneus, des palettes et du fourrage, en allumant des feux, a constaté un journaliste de l'AFP. Encadrés par des policiers, les agriculteurs ont organisé un pique-nique sur la chaussée en faisant griller des saucisses sur les voies autoroutières.



Le point sur la situation en images : le reportage de Thierry Sentous et Eric Foissac

10h30 Les tracteurs tournent toujours en attendant l'entrée dans la ville

Les agriculteurs ont décidé de s'immobiliser à midi là où ils se trouveront, pour déjeuner.
Ensuite, ils devraient se diriger vers le centre-ville. Les forces de l'ordre ont déjà interdit des rues à la circulation avec la ferme intention de bloquer les manifestants vers le Monument aux morts afin de protéger les abords de la Préfecture.
Tout cela devrait entraîner de sérieuses perturbations sur le trafic toulousain intra-muros.


10h00 : les deux convois repartent pour tourner sur la rocade

Sur place, le commentaire de Fabrice Valéry


9h45 Les agriculteurs s'installent : à table !

Selon la FDSEA, ce sont près de de 150 tracteurs qui devraient participer au mouvement.


9h30  Les deux convois d'agriculteurs ont fait leur jonction sur la rocade

Sur place Fabrice Valery


9h15  La police interdit des rues du centre ville à la circulation


9h00  Des pneus en feu à la sortie Pont-des-demoiselles


8h30 barrages filtrants

 La circulation ralentie sur le périphérique toulousain avec un barrage filtrant des manifestants entre Soupétard (n°16) et Lasbordes (n°17). Un convoi de manifestants circule à faible allure sur le périphérique extérieur en approche de Sesquières (n°33).
Fabrice Valery se trouve en fin de manifestation face aux automobilistes bloqués.


8h début de l'opération escargot

Les tracteurs ont débuté leur opération escargot.
On retrouve sur place Fabrice Valery


7h30  Les tracteurs sont arrivés sur la rocade

 
Le trafic est interrompu au niveau de la sortie 15.


6h30 début de la manifestation

Annoncée dès hier soir, la manifestation des syndicats d'agriculteurs de Haute-Garonne s'est déployée dès 6h30 ce mercredi matin. 
Des opérations escargots sont annoncées, et la circulation sera probablement très difficile sur le périphérique toulousain et sur les autoroutes desservant l'agglomération toulousaine: l'A61 depuis Narbonne, l'A62 depuis Bordeaux, l'A68 depuis Albi et l'A64 depuis Pau.

 

 

Sur le même sujet

Montpellier : bilan du salon Vinisud 2018 et direction Paris pour 2019

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés