Nouvelle mobilisation du lycée professionnel de Revel, après le grave accident survenu mi-octobre

Publié le
Écrit par Marie Martin
Le cortège des lycéens et de leurs professeurs dans lequel on peut lire des slogans accusateurs.
Le cortège des lycéens et de leurs professeurs dans lequel on peut lire des slogans accusateurs. © Alexandre Malesson/FTV

Les élèves et les enseignants du lycée professionnel des métiers de l'ameublement de Revel, près de Toulouse, ont manifesté ce jeudi 18 novembre 2021 pour réclamer plus de sécurité dans leur établissement. Le 19 octobre dernier, un élève a perdu une main, sectionnée par une machine à bois.

La tension est palpable. Le ras-le-bol tout autant.

Ce jeudi 18 novembre 2021, c’est quasiment l’ensemble du lycée professionnel des arts du bois de Revel qui a manifesté sa colère. Elèves, apprentis, enseignants, côte à côte, pour dénoncer l’absence de maintenance sur les machines de l’établissement. Une insécurité qui a été la cause d’un très grave accident le 19 octobre dernier. Un apprenti de 28 ans a eu la main sectionnée par une machine à bois. Il évacuait de la sciure quand la machine se serait réenclenchée, alors que son bras se trouvait à l’intérieur.

Absence de maintenance

Hélas, cet accident n’a pas vraiment surpris, dans le lycée qui compte 450 élèves. Sur la soixantaine de machines que compte l’établissement, 22 sont en attente de maintenance dont 12 ont été mises sous cadenas pour ne pas être utilisés.
L’agent en charge de la maintenance est parti à la retraite il y a six ans et n’a jamais été remplacé. C’est le comblement de ce poste que demandent aujourd’hui la communauté du lycée. Depuis six ans, ce sont les enseignants qui effectuaient des réparations sur leur temps libre mais aucun n’a vraiment les compétences requises pour ce poste bien spécifique, confie cette professeure.

"Cet accident horrible nous a fait prendre conscience, à tous, des dangers qui nous guettent", reconnaît une élève pour qui c'était évident - et urgent - de manifester aujourd'hui.

Dans le cortège qui a quitté l’établissement vers 14 heures aujourd’hui pour se rendre dans le centre ville de Revel, on pouvait lire sur les panneaux des slogans forts. « Je ne veux pas risquer ma vie à la gagner », « Dix ans d’attente », « Education pas rééducation », « Apprendre nos métiers en sécurité » mais aussi « Votre immobilité condamne nos ateliers ».

Une réponse de la Région

Un message adressé à la région Occitanie, en charge des lycées professionnels. Une récente entrevue a laissé espérer une réponse positive. La Région n’a pas la responsabilité d’embaucher de tels profils mais a assuré à ses interlocuteurs qu’elle engagerait les moyens nécessaires pour qu’une maintenance soit assurée par des professionnels extérieurs.

Pour rappel, les enseignants du lycée des arts du bois de Revel ont exercé trois journées de grève, après les vacances scolaires de la Toussaint pour réclamer des moyens, ainsi des formations relatives à la sécurité et aux premiers secours.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.