Occitanie : quels sont les métiers qui recrutent le plus en 2021 ?

Infirmiers, aides à domicile, employés de cuisine... Quels secteurs sont les plus porteurs en Occitanie ? Si la crise sanitaire a perturbé les projets d'embauche de certaines entreprises, d'autres métiers sont de plus en plus recherchés.

Pôle Emploi vient de publier son enquête annuelle sur les besoins de main-d'œuvre des entreprises.
Pôle Emploi vient de publier son enquête annuelle sur les besoins de main-d'œuvre des entreprises. © Maxppp / Rémy PERRIN

En région Occitanie, les projets de recrutement des entreprises sont en baisse de 3,6% du fait de la crise sanitaire. C'est ce qu'établit l'enquête "Besoins de main-d'oeuvre des entreprises", publiée ce mercredi par Pôle Emploi. Elle a été menée entre octobre et décembre 2020. "Nous avons interrogé les entreprises au beau milieu du second confinement. Les résultats reflètent donc assez fidèlement leur réalité actuelle", précise Thierry Lemerle, Directeur régional de Pôle emploi en Occitanie

35% des entreprises interrogées lors de cette enquête ont dû s'arrêter totalement pendant au moins un mois. L'année 2019 a donc été prise comme point de référence pour comparer l'évolution de leurs intentions d'embauche. 

Certains secteurs se sont particulièrement rétractés, alors que d'autres recherchent beaucoup de main-d'oeuvre. 

Les services, la santé et le social recrutent

60% des intentions d’embauche dans la région sont concentrées dans les services. Ce fait est constaté depuis plusieurs années dans la région. Un point remarquable réside dans l'apparition des infirmiers dans le top 10 des métiers les plus recherchés par les employeurs.

Les métiers de services et de la santé sont ceux qui recrutent le plus en Occitanie en 2021.
Les métiers de services et de la santé sont ceux qui recrutent le plus en Occitanie en 2021. © Pôle Emploi Occitanie

Le métier le plus recherché par les entreprises est celui d'aides-ménagères et d'aides à domicile. En mal de reconnaissance, ce métier traverse une crise de recrutement sur tout le territoire national. 

La santé et l'action sociale sont nettement les secteurs où la main-d'œuvre est de plus en plus demandée. Depuis plusieurs années, les difficultés de recrutement dans le secteur de la santé augmentent constamment.

Pierre Brossier, responsable études et statistiques - Pôle emploi Occitanie

 

Assez logiquement, ces métiers "recherchés" sont ceux qui rencontrent les plus grandes difficultés de recrutement. A titre d'exemple, le taux de "recrutement difficile" des infirmiers a augmenté de 44 points par rapport à 2019.

"Trou d'air" dans le secteur aéronautique

C'est dans l'industrie que les prévisions d'embauche se sont le plus contractées. Dans la région Occitanie, le brutal ralentissement de l'activité aéronautique a entraîné des pertes dans certains secteurs qui en dépendent : métallurgie, transports et logistique, mais aussi informatique.

Les métiers où les intentions de recrutement ont le plus baissé sont les suivants : ingénieurs informatiques, ingénieurs dans l'industrie, monteurs-ajusteurs et ouvriers qualifiés de l’électronique.

Le bassin aéronautique a été durement touché : la ville de Toulouse concentre 40% de la hausse régionale de la demande d’emploi de la région.

Pierre Brossier, responsable études et statistiques - Pôle emploi Occitanie

L'emploi en Occitanie, rythmé par les saisons et tiré par les petites entreprises

Malgré ce contexte économique incertain, 3 entreprises sur 10 envisagent d'embaucher. En tout, les entreprises de la région ont formulé près de 250 000 intentions d'embauche. Parmi elles, 6 sur 10 émanent d'entreprises de moins de 10 salariés.

L'Occitanie représente 9% des projets de recrutement au niveau national et est la troisième région la plus saisonnière, derrière la Corse et la Nouvelle-Aquitaine. Dans la région, 43% des projets de recrutement sont liés à la saisonnalité, contre 32% dans le reste du pays. C'est particulièrement le cas de l'Aude, des Pyrénées-Orientales et du Tarn-et-Garonne.

"Il faut noter que le gouvernement a autorisé le secteur de l'hôtellerie-restauration à embaucher avant l’ouverture, quitte à mettre les employés en chômage partiel si la situation sanitaire l'exige", souligne Thierry Lemerle, directeur régional de Pôle emploi. "C'est un point déterminant pour que les employeurs puissent constituer les équipes."

Découvrez sur cette carte les métiers les plus porteurs selon le département : 

Plans d'action sectoriels et contrôle de l'emploi

Pour réagir face aux difficultés du BTP, de la santé et de l'hôtellerie-restauration, des plans d'action sectoriels vont être instaurés. Le principe : repositionner les demandeurs d’emploi des secteurs concernés sur ces offres et proposer des "formations d'adaptation" aux demandeurs d'emploi issus d'autres secteurs. 

Par ailleurs, l'enquête de Pôle Emploi établit que 6 entreprises sur 10 constatent un "manque apparent de motivation" de la part des candidats pendant les entretiens d'embauche. "Le contrôle de l'emploi va être renforcé, pour les personnes qui refusent 2 à 3 offres qui correspondent à leur profil", précise Thierry Lemerle. "Le but est de les remotiver, de les raccompagner vers l'emploi, même si la période est difficile.

En Occitanie, 605 100 demandeurs d’emploi ont été recensés à la fin de l'année 2020. Le taux de chômage est de 9,3% dans la région, contre 8 % au niveau national.

Les résultats de l'enquête détaillés par département peuvent être consultés sur le site de l'Observatoire de l'emploi d'Occitanie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie social société