• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Voir ou revoir l'opéra “La Traviata” de Verdi à Toulouse

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

Retrouvez en vidéo la captation de la représentation de l'opéra de Verdi "la Traviata". Un moment d'opéra exceptionnel enregistré au théâtre du Capitole jeudi 4 octobre.

Par Emmanuelle Gayet

La Traviata, l'opéra de Giuseppe Verdi enflamme le théâtre du Capitole de Toulouse jusqu'au 7 octobre. Un rendez-vous dont les amateurs d'opéra ne peuvent se passer. Car La Traviata est l'une des œuvres les plus populaires de Verdi et appartient au catalogue des oeuvres majeures du théâtre lyrique. 

Voir l'intégralité de la représentation du 4 octobre : 
La traviata (Intégral)



France 3 met à la portée de tous ce grand moment d'opéra en proposant une diffusion exceptionnelle sur son antenne, jeudi 4 octobre à 23h35 en léger différé de la représentation.
En voici un extrait 
Extrait La Traviata

L'opéra la Traviata se joue au théâtre du Capitole à Toulouse jusqu'au 7 octobre. Un spectacle sous la direction musicale de George Petrou mis en scène par Pierre Rambert
Décors : Antoine Fontaine, Lumière Hervé Gary, Costumes Franck Sorbier avec l'orchestre National du Capitole et les choeurs du Capitole.

Le programme sera visible en replay à partir du vendredi 5 octobre ici.


 

La Traviata

La Traviata est un opéra en trois actes de Giuseppe Verdi créé le 6 mars 1853 à la Fenice de Venise sur un livret de Francesco Maria Piave, d’après le roman  d’Alexandre Dumas fils « La dame aux camélias (1848) et son adaptation théâtrale (1852). Victime d'une distribution défaillante, l'oeuvre s'est heurtée, lors de sa création, à l'incompréhension du public, dérouté par un drame romantique au caractère intimiste, privé de la distance héroïque traditionnelle et servi par un réalisme musical inaccoutumé. Mais, reconnue à sa juste valeur dès les représentations suivantes, La traviata est devenue au XXème siècle l'une des oeuvres les plus jouées.  Elle fait partie, avec «Rigoletto» (1851) et «Il  Trovatore»  (1853) de la « triade » qui a conféré à Verdi, de son vivant, un gloire internationale incontestée. 
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Monze : la désolation après l'incendie qui a brûlé 900 hectares

Les + Lus