Ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn

Le procureur de la République de Toulouse annonce ce lundi l'ouverture d'une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn.

Le procureur de la République de Toulouse a annoncé ce lundi l'ouverture d'une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn. Ces délits sont aggravés par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement indique le parquet.

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn s'est effondré le 18 novembre dernier provoquant la mort de deux personnes. Le chauffeur d'un camion et la passagère d'une voiture. 

Une enquête de flagrance avait immédiatement été ouverte par le parquet de Toulouse.

Très rapidement, on avait appris que le camion qui avait tenté de franchir le pont et qui est tombé à l'eau dans l'effondrement était bien plus lourd que le poids autorisé sur cet ouvrage. 50 tonnes contre un maximum de 19 tonnes.

 
Les investigations toujours en cours, précise ce lundi le procureur dans un communiqué, se poursuivent désormais sous l'autorité d'un juge d'instruction du tribunal de Grande instance de Toulouse.