"Pas adaptée à un multi-usage" : le président du Toulouse Football Club relance la polémique sur la pelouse du Stadium

Publié le
Écrit par Margaux Bonfils .

Le président du TFC n'a pas mâché ses mots face à l'état de la pelouse du Stadium, lors d'une conférence de presse, le 1er décembre 2022. Qualifiée d'inadaptée à un multi-usage par Damien Comolli, la Métropole de Toulouse, gestionnaire de la surface, se défend.

Un vent de discorde souffle sur la pelouse du Stadium de Toulouse (Haute-Garonne). Les images du tapis vert déchiré lors du match du XV de France face au Japon, avaient fait le tour de la toile le 20 novembre 2022.

Après les rugbymen, c’est au tour du président du Toulouse Football Club Damien Comolli de s’attaquer à l’étendue herbeuse. Au cours d’une conférence de presse le 1er décembre 2022, le dirigeant à déclarer “avoir pris peur” en allant voir l’état de la pelouse. “Elle n’est pas adaptée à un multi-usage, on se fait énormément de soucis” a-t-il ajouté avant de pointer du doigt la Métropole, qui n’aurait pas suivi leurs recommandations.

 

Le terrain doit encore accueillir les équipes du Stade Toulousain et de Castres le 23 décembre 2022, avant la trêve hivernale et le retour de la Ligue 1 de football, le 1er janvier avec le match Toulouse FC- AC Ajaccio. Mais du côté de la Métropole, on se veut rassurant. “On a pris des mesures pour que la situation lors du France-Japon ne se reproduise pas”, explique Philippe Plantade, vice-président en charge des sports à la Métropole.

"Pas de problème" pour la Métropole

Dès le lendemain du match, “la partie abîmée de 4m2 a été replaquée et une luminothérapie plus importante appliquée”, ajoute l’élu. Concernant la rencontre du 23 décembre, dès la fin du match “des équipes seront mobilisées pour que le TFC puisse jouer dans les meilleures conditions”. L’élu ajoute que le “dialogue est permanent” avec le club des Violets, les deux entités devraient se rencontrer prochainement dans le cadre des concertations habituelles, fixées tous les deux mois. 

Ce n'est pas la première fois que le sujet de la pelouse est source de tension entre le club et la municipalité. En 2016, la surface avait dû être changée intégralement seulement un an après sa pose, à cause de la prolifération d'un champignon.

Ces dernières années, le stade avait repris des lettres de noblesse se hissant en février à la dixième place du championnat des pelouses BKT 2021-2022, avec une moyenne de 17 points. Reste à savoir, si elle pourra garder encore longtemps ce classement. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité