Pyrale du buis : la mairie de Toulouse contre-attaque

Particulièrement vorace, la Pyrale peut ravager un buis en moins de 15 jours. / © Corinne Carrière
Particulièrement vorace, la Pyrale peut ravager un buis en moins de 15 jours. / © Corinne Carrière

Depuis 5 ans, la chenille invasive est un fléau qui s'abat sur les arbustes un peu partout dans l'hexagone. A Toulouse, la mairie tente d'endiguer le phénomène en déployant chaque année des traitements phyto-pharmaceutiques.

Par Justine Saint-Sevin

C'est un véritable fléau qui s'attaque aux espaces verts et aux jardins. Son met favori : le buis. La pyrale ou cydalima perspectalis est aussi petite que vorace. L'espèce invasive venue d'Asie laisse derrière elle un paysage de désolation. Jeunes arbustes comme centenaires tout y passe. Depuis 2014, la mairie de Toulouse tente de lutter en traitant tous les ans près de 22 sites grâce à un produit phyto-pharmaceutique. Non loin, dans les Pyrénées-Atlantiques, les particuliers n'échappent pas à l'invasion. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lunellois : Vérargues et Saint-Christol vont-elles se regrouper ?

Les + Lus